Soudan: Nicola affirme l'importance de question des libertés religieuses

Khartoum — Le membre du Conseil de la Souveraineté de Transition, Raja Nicola, a salué les leaders religieux, les chefs des sectes religieuses et le peuple soudanais, et a félicité le Soudan sur la levée du pays de la liste des pays parrainant le terrorisme, notant que c'est une réalisation méritée pour le peuple soudanais.

S'adressant à l'inauguration de l'atelier de travail de la table ronde sur la liberté de religion, elle a déclaré qu'après le déclenchement de la Glorieuse Révolution de Décembre qui a soulevé les slogans de liberté, de paix et de justice, le Soudan va en avant maintenant dans la confiance et sur des pas fermes, soulignant la mise en œuvre du slogan de la révolution de la liberté des religions et des croyances d'une manière qui garantit la coexistence pacifique dans sa meilleure forme.

Nicola a expliqué que la liberté religieuse est l'une des raisons importantes derrière la séparation des peuples et des tribus due à la mauvaise compréhension et la mauvaise connaissance des concepts de religion, de liberté de croyance et de coexistence pacifique, un problème que de nombreux pays et gouvernements ont subi.

Elle a affirmé que le Soudan est un pays qui se distingue par la diversité de ses ethnies, langues, religions et activités économiques, sociales et politiques, c'est pourquoi sa culture est une culture hybride de caractéristiques africaines et arabes, soulignant l'importance de créer une forte système social et la création d'un sol approprié pour assurer l'harmonie entre cet hybride multiculturel.

A La Une: Soudan

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.