Soudan: Le sous-secrétaire du ministère de la Justice affirme le souci au dossier de justice transitionnelle

Khartoum — Le sous-secrétaire du Ministère de la Justice, Siham Osman Mahmoud, a souligné que la Chambre de Justice prête une attention particulière au dossier de la justice transitionnelle afin de restaurer les droits et compenser les personnes affectées et les victimes.

Elle a déclaré lors de l'atelier de travail sur les visions nationales pour la justice transitionnelle au Soudan lundi que les coupables doivent avouer les violations qu'ils ont commises dans les domaines des droits de l'homme, la torture, des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre afin de travailler sur les remèdes pour la réparation conformément aux règlements ou compensations approuvés par les experts juridiques.

Elle a souligné la nécessité de fixer des garanties par l'État pour éviter la récurrence des crimes dont on a été vu au Darfour et dans d'autres régions du pays.

Le Sous-Secrétaire du Ministère de la Justice a appelé à une réforme des institutions judiciaires pour aider les experts de la Commission de justice transitionnelle et des représentants du Haut-Commissaire aux droits de l'homme, et à une loi spéciale pour agir avec les questions de justice transitionnelle.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.