Sénégal: Attentat à la pudeur - Le menuisier risque 5 ans ferme

26 Octobre 2020

M. Diamé dit Baye Fall, menuisier-tapissier, était devant la barre du tribunal des flagrants délits de Pikine-Guédiawaye, vendredi 23 octobre 2020, pour attentat à la pudeur sans violences sur M. Diallo, âgée de huit ans.

Venu chez la petite pour réfectionner un salon sur place, il a partagé le déjeuner avec les membres de la famille et s'est débrouillé vers 15 h pour se retrouver seul avec l'enfant, selon l'enquête.

À en croire un témoin qui a alerté la mère de la plaignante, le prévenu a été surpris à l'entrée du salon, pantalon baissé jusqu'aux genoux et les parties intimes visibles. Interrogée, la petite M. Diallo, absente à l'audience (de même que sa mère) aurait soutenu que c'est la seconde fois qu'elle subissait les assauts du tapissier. La première fois, c'était sur la terrasse.

M. Diamé a nié en bloc. À l'enquête, il avait pourtant dit qu'il tenait la petite sur ses genoux pour lui montrer des photos sur son téléphone portable. Devant la barre, il réfute ces propos, soutenant qu'il ne s'est même pas approché de l'enfant.

De l'avis du Procureur, Diamé est de mauvaise foi. Il a requis cinq ans ferme. Me Makhfouss Thioye de la défense note que tout ce qui est reproché à son client, est d'avoir eu un comportement équivoque.

Tous les témoins se basent sur les propos des autres mais aucun n'a pu dire qu'il a vu Diamé tenter de violer la plaignante, ajoute-t-il.

M. Diamé n'est pas fou pour vouloir abuser d'une fille chez elle, à 15 h, estime l'avocat, qui a demandé la relaxe, ne serait-ce qu'au bénéfice du doute. Le verdict sera rendu le 27 octobre.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.