Sénégal: Vol en réunion - Les deux agresseurs condamnés à 5 ans ferme

26 Octobre 2020

B. Sène et I. Fall ont été condamnés, vendredi 23 octobre 2020, par le Tribunal des flagrants délits de Pikine-Guédiawaye à 5 ans de prison ferme pour association de malfaiteurs, vol commis la nuit en réunion et coups et blessures volontaires.

On est à la veille de la Tabaski 2020. B. Sène, vendeur de moutons de race, a fait de bonnes affaires. Vers 13 h, il se rend dans une grande surface pour faire des courses, accompagné de son voisin C. T. Niang.

Ils restent ensemble toute la journée. Le sieur Niang remarque que B. Sène a beaucoup d'argent sur lui, 850.000 FCfa dans une sacoche et 110.000 FCfa dans une des poches de son pantalon.

Le soir, ils se rendent chez un tailleur à Sicap-Mbao pour récupérer le boubou du père de B. Sène. Le couturier fait savoir à ce dernier que les manches sont courtes et lui suggère d'ajouter du tissu. Puisqu'il a une moto, B. Sène demande à C. T. Niang de lui récupérer le coupon chez lui.

En cours de route, C.T. Niang, tenté par les billets de banque, concocte un plan pour dépouiller son ami. Au lieu de revenir à Sicap-Mbao, il donne rendez-vous au plaignant derrière la Lgi de Mbao.

Arrivé en compagnie d'O. Sène, il a attaqué le plaignant à coups de couteau et de machette, faisant intervenir un troisième suspect, E. H. Seck, qui a pris la fuite.

Après avoir arraché la sacoche et le téléphone portable et laissé le plaignant blessé, gisant par terre, le trio est revenu à la charge pour prendre les 110.000 FCfa qui étaient dans la poche du pantalon. Le vendeur de moutons s'est réfugié dans une maison pour échapper à ses agresseurs et a été admis à l'hôpital pour des soins.

I. Fall, qui accompagnait B. Sène derrière la Lgi de Mbao, a confirmé cette version de l'agression, donnée par le plaignant devant la barre du tribunal des flagrants délits de Pikine-Guédiawaye, vendredi dernier.

C. T. Niang et O. Sène étaient poursuivis pour association de malfaiteurs, vol commis la nuit en réunion et coups et blessures volontaires (Cbv).

Vendeur dans une dibiterie, C. T. Niang a nié en bloc. Il n'a jamais pris l'argent de B. Sène. Les manches du boubou de son père étaient trop courtes, le plaignant lui a demandé de récupérer un coupon chez lui.

Il devait lui remettre 2.000 Fcfa pour cette commission mais ne l'a pas fait. C'est pour cela qu'ils se sont disputés mais ils n'en sont pas venus aux mains.

O. Sène dit avoir trouvé Niang et B. Sène en train de se bagarrer. Il en a profité pour prendre les 110.000 FCfa qui étaient dans la poche de B. Sène.

Après être revenu sur les faits, Me Issa Diop de la partie civile a réclamé 5.960.000 FCfa.

Intervenant pour O. Sène, Me Thioye a relevé que son client a pris les 110.000 FCfa. Il n'était pas présent lors de l'altercation. L'avocat sollicite une application bienveillante de la loi pénale. De l'avis de Me Pape Mor Niang, il s'agit d'un règlement de comptes.

E. H. Seck qui avait deux couteaux, n'a pas été interpellé. Son client C.T. Niang n'a pas donné de coups. On ne peut pas passer une journée avec quelqu'un et l'agresser le soir. Me Niang sollicite la relaxe.

Le tribunal a condamné C.T. Niang et O. Sène à 5 ans ferme et a alloué 1,960 million de FCfa à B. Sène.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.