Ile Maurice: Un présumé voleur d'oiseaux et un receleur arrêtés

Cinq oiseaux de la race Alexandrine et des cateaux d'une valeur de Rs 175 000 ont été volés au préjudice d'un entrepreneur de Calebasses, âgé de 30 ans.

Ce vol a été commis dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 octobre - probablement vers quatre heures du matin. Les oiseaux ont été emportés de leur cage qui n'était pas verrouillée.

Une enquête de terrain, menée par les hommes du sergent Forod du Field Intelligence Office (FIO) de la division Nord, a permis de coffrer Jean Christopher Henriette, un récidiviste notoire de State Land, cité Bois-Marchand, Terre-Rouge ce lundi.

Jean Christopher Henriette, un maçon de 37 ans, a avoué sa culpabilité et n'a pas tardé à balancer le nom des deux receleurs à qui il a vendu ces oiseaux pour une somme totale de Rs 10 000. L'un d'eux, Mohammed Ata Ullah Bhoyroo, 24 ans, propriétaire d'une animalerie et habitant Plaine-Verte a restitué deux Alexandrine aux enquêteurs peu après son arrestation.

Cette affaire remonte au matin du samedi 24 octobre lorsque l'habitant de Calebasses a porté plainte au poste de police Pamplemousses pour signaler le vol de ses cinq oiseaux, dont une paire d'Alexandrine et trois cateaux. La Criminal Investigation Division (CID) de Pamplemousses a été alors saisie de cette affaire. Entre temps les hommes du FIO se sont rendus, sur la base de certaines informations, dans la région de cité Bois-Marchand, à Terre-Rouge.

Ces policiers ont ainsi interpellé Christopher Henriette. Ce dernier, soumis à un interrogatoire serré, ne devait pas tarder à avouer sa culpabilité dans cette affaire. Il a expliqué avoir utilisé un sac d'oignons pour mettre les oiseaux après avoir ouvert le crochet de la cage. Il a aussi incriminé deux individus comme étant des receleurs. L'un d'eux, Ullah Bhoyroo, est un habitant de Plaine-Verte et le second un habitant de Triolet.

Ullah Bhoyroo, appréhendé après l'arrestation de l'habitant de Bois-Marchand, devait nier toute implication dans cette affaire dans un premier temps. Toutefois, il a été identifié par l'habitant de Bois-Marchand qui a expliqué lui avoir vendu deux oiseaux pour la somme de Rs 5 000.

Le deuxième receleur, l'habitant de Triolet a lui aussi payé Rs 5 000 pour les trois autres oiseaux. Ullah Bhoyroo a fini par la suite par avouer les faits qui lui sont reprochés et a restitué les deux oiseaux. Ces derniers ont été identifiés par le propriétaire comme étant les siens.

L'autre receleur est activement recherché par les hommes de l'inspecteur Ramburrun de la CID de Pamplemousses. Les deux suspects arrêtés seront traduits devant le tribunal de Pamplemousses mardi matin.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.