Algérie: Le projet d'amendement de la constitution permet de construire une économie nationale prospère

Mascara — Le Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Salim Labatcha, a souligné lundi à Mascara que le projet d'amendement de la Constitution, proposé au référendum le 1er novembre, comporte des mécanismes qui permettent de construire une économie nationale prospère.

Animant un meeting à la salle omnisports de la ville de Mascara en présence des cadres syndicaux et des travailleurs, le SG de la Centrale syndicale a indiqué que le contenu du projet d'amendement de la Constitution, notamment en termes de séparation des pouvoirs, de renforcement des mécanismes de lutte contre la corruption et de création d'organes de contrôle dotés de prérogatives puissants, permet d'édifier une économie nationale prospère basée sur une concurrence loyale, le respect de la loi et de l'intérêt public.

M.Labatcha a estimé que "l'ancienne politique économique n'était pas équitable et le citoyen souffrait d'un faible pouvoir d'achat", ajoutant que "l'autorité actuelle œuvre à faire face aux problèmes soulevés sur les plans social et économique en tentant de les résoudre en collaboration avec des instances dont l'UGTA".

Le SG de la Centrale syndicale a estimé que les amendements constitutionnels proposés "répondent aux aspirations du peuple algérien dans tous les domaines, à commencer par la préservation des composantes de l'identité nationale à travers la constitutionnalisation de la proclamation du 1er novembre, le soutien des acquis sociaux et la promotion des pratiques démocratiques et l'action associative".

Il a également rappelé que "l'UGTA a entamé sa mutation notamment dans la composante humaine de sa direction à différents niveaux et à travers l'amendement des textes réglementaires régissant sa relation avec différents partenaires", ajoutant que " l'UGTA entretient une relation de leader avec la base militante pour défendre avec la force requise les intérêts des couches actives".

Par ailleurs, Salim Labatcha a considéré que les travailleurs qui composent une grande partie de la population algérienne "commencent à récolter les fruits de la nouvelle politique grâce au Président de la République Abdelmadjid Tebboune et au gouvernement qui ont donné satisfaction à plusieurs préoccupations, à leur tête la révision du SMIG et le calcul de l'IRG", ajoutant que "ces acquis seront renforcés par un débat sur d'autres questions inhérentes notamment à la révision de la loi sur le régime de retraite".

Au terme de son intervention, Salim Labatcha a appelé les travailleurs et les citoyens en général à voter massivement, le1er novembre prochain, pour soutenir le changement "l'une des revendications pressantes des jeunes, notamment lors du Hirak", a-t-il indiqué.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.