Afrique: Rosemary Aluoch, l'ancienne gardienne des Harambee Starlets, inhumée

L'ancienne gardienne de but des Harambee Starlets, Rosemary Aluoch, a été inhumée ce week-end au Kenya. Elle est décédée la semaine dernière des suites d'une longue maladie.

Aluoch, affectueusement appelée Mara par ses pairs, travaillait en tant que Kit Manager de l'équipe nationale et entraîneur adjoint des gardiennes de but au moment de sa disparition.

Elle faisait partie du staff de l'équipe depuis 2015 et a joué un rôle déterminant dans la qualification du Kenya pour sa toute première participation à la Coupe d'Afrique des Nations Féminine (AWCON)Total en 2016.

«Nous avons perdu une grande servante du football et quelqu'un qui a consacré sa vie au football et au service de la communauté. C'est une grande perte pour le football kenyan et sa contribution au football nous manquera beaucoup », a déclaré la vice-présidente de la Fédération kényane de Football, Doris Petra, qui travaille avec Aluoch depuis près de deux décennies.

Aluoch a servi le Kenya en tant que gardienne numéro 1 au début des années 2000 et a eu une carrière de joueuse qui s'est étendue du Kenya à la RD du Congo, en passant par le Rwanda et le Burundi.

«Elle était très dévouée au jeu et restera aussi un modèle pour les futures jeunes joueuses. Sur le plan technique, elle aidait toujours dans tout. En tant qu'ancienne gardienne de but, elle a toujours aidé à la formation des gardiennes et avec son expérience d'arbitre, elle a toujours été notre sifflet lors des matchs d'entraînement », a fait savoir l'entraîneur des Starlets David Ouma.

Il a ajouté : «Elle nous a également aidés dans l'analyse et dans le vestiaire, elle était une "motivatrice". Je me souviens que lorsque nous nous sommes qualifiés pour la CAN, elle était toujours la première à égayer les filles avec des chansons et des danses avant et après les matches. J'ai perdu une grande amie et un grand esprit dans l'équipe technique."

Aluoch n'était pas seulement une figure influente dans les cercles du football, mais elle était également active dans la communauté. Elle avait créé une organisation dans le bidonville de Dandora dans lequel elle a grandi, avec pour ambition d'aider les jeunes à changer de vie.

Son travail au sein de la communauté lui a valu un prix Community Hero à la cérémonie de récompenses des personnalités sportives du Kenya en 2017.

«Elle nous manquera vraiment parce qu'elle était devenue une partie de nous et qu'elle était non seulement notre entraîneur mais aussi notre amie», a déclaré la joueuse de l'équipe nationale Mwanahalima Adam.

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.