Togo: La CET déplore ...

Le nouvel archevêque de Lomé, Nicodème Anani Barrigah-Benissan et ses pairs de la CET (Conférence des évêques du Togo) ont souvent été critiqués pour leur prise de position dans les affaires sociopolitiques du Togo.

La dernière faisant état d'un possible soutient de Barrigah à Faure Gnassingbé, la CET réagit et dément la rumeur.

Sur diverses plateformes des réseaux sociaux, des messages relayés et attribués à l'ancien président de la CVJR (Commission Vérité Justice et Réconciliation), Mgr Nicodème Barrigah étaient la source d'un supposé soutien au régime, une rumeur sur laquelle la CET s'est prononcée lors de sa 125ème session du 19 au 23 octobre 2020 à Kara.

« Ce sont des propos diffamatoires et mensongers que des personnes mal intentionnées font circuler sur les réseaux sociaux sur la Conférence des Évêques, en particulier sur Mgr l'Archevêque de Lomé qu'ils accusent de tous les maux », ont déploré les archiprêtres dans leur communiqué de fin de session et de renchérir,

« Tant que le mensonge sera utilisé en particulier dans les médias et sur les réseaux sociaux comme stratégie de déstabilisation des personnes et des institutions , les remous politiques seront inévitables dans notre Pays ».

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.