Sénégal: Une stratégie nationale de développement du secteur artisanal en gestation

Saly-Portudal (Mbour) — Les acteurs de l'artisanat travaillent à l'élaboration d'une stratégie nationale de développement de leur secteur, de concert avec le ministère de l'Emploi, de la Formation professionnelle et de l'Artisanat, a appris l'APS.

A cet effet, ils se sont retrouvés lundi à Saly-Portudal (Mbour, ouest), dans le cadre d'un atelier de partage, point d'orgue d'un "long processus itératif et inclusif".

Selon le ministre de l'Emploi, de la Formation professionnelle et de l'Artisanat, Dame Diop, l'importance du secteur artisanal sénégalais dans le processus de développement économique et social a toujours été bien perçue par les pouvoirs publics qui ont mis en œuvre des plans et stratégies destinés à en exploiter toutes les potentialités.

Toutefois, "malgré ses nombreux atouts, le secteur de l'artisanat fait face à des difficultés récurrentes qui engendrent une faible compétitivité des produits artisanaux", a relevé M. Diop.

Pour faire face à cette problématique, a-t-il signalé, une politique de relance du secteur a été entreprise à travers la Lettre de politique de développement de l'artisanat, afin de trouver des réponses adaptées pour l'épanouissement du secteur.

"De plus en plus, plusieurs structures ont été mises en place pour appuyer les artisans et promouvoir le secteur", a déclaré Dame Diop.

Il a cité la Direction de l'artisanat, les chambres de métiers et l'Union nationale des chambres de métiers, l'Agence pour la promotion et le développement de l'artisanat (APDA), le projet de mobilier national ainsi que l'Agence nationale de la maison de l'outil.

"Malgré toutes ces initiatives, on constate encore des difficultés dans la prise en charge réelle des besoins de formation, d'accompagnement en ressources et de consolidation des entreprises artisanales", a-t-il déploré.

Il a rappelé que lors du conseil des ministres du 29 mai 2019, le président Macky Sall avait insisté sur la nécessité de moderniser le secteur de l'artisanat pour en faire "un pilier de l'émergence" du Sénégal.

Il a aussi rappelé qu'il avait engagé son gouvernement, en concertation avec les acteurs concernés, d'élaborer "une stratégie nationale de développement de l'artisanat (SNDA), de mener la réforme des chambres de métiers et de réviser les missions de l'APDA, pour une meilleure synergie dans les interventions au service exclusif des artisans".

Pour relever le défi opérationnel de la mise en œuvre et du suivi-évaluation de la SNDA, Dame Diop pense qu'il est nécessaire de renforcer les capacités organisationnelles et institutionnelles de toutes les structures en charge de l'artisanat et d'assurer une synergie d'actions dans leurs interventions.

Il a invité "toutes les familles d'acteurs" à développer dans ce sens de forts consensus pour un réel développement du secteur, dans "un fort élan de solidarité et de partage".

Il convient, dit-il, de s'inscrire davantage dans la gestion axée sur les résultats qui permet d'améliorer l'efficacité et l'efficience des dépenses publiques du secteur de l'artisanat, à travers une allocation "plus équitable" et une rationalisation "plus accrue" de l'utilisation des ressources.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.