Afrique du Nord: Le Maroc condamne vigoureusement la poursuite de la publication des caricatures du Prophète

La liberté d'expression ne saurait, sous aucun motif, justifier la provocation insultante et l'offense injurieuse de la religion musulmane

Suzi Carla Barbosa : L'ouverture d'un consulat général de la Guinée-Bissau à Dakhla constitue un temps fort dans les relations bilatérales

Le Maroc a condamné vigoureusement, dimanche, la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger indique que le Maroc dénonce ces actes qui reflètent l'immaturité de leurs auteurs, et réaffirme que la liberté des uns s'arrête là où commencent la liberté et les croyances des autres.

La liberté d'expression ne saurait, sous aucun motif, justifier la provocation insultante et l'offense injurieuse de la religion musulmane qui compte plus de deux milliards de fidèles dans le monde, souligne le communiqué.

Autant qu'il condamne toutes les violences obscurantistes et barbares prétendument perpétrées au nom de l'Islam, le Maroc s'élève contre ces provocations injurieuses des sacralités de la religion musulmane, relève la même source.

Le Royaume, à l'instar des autres pays arabes et musulmans, appelle à cesser d'attiser le ressentiment et à faire preuve de discernement et de respect de l'altérité, comme prérequis du vivre ensemble et du dialogue serein et salutaire des religions, conclut le communiqué.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.