Sénégal: DG SENELEC - "L'accès universel à l'électricité à l'horizon 2035 est en marche"

Kaolack — La phase 2 de l'accès universel à l'électricité à l'horizon 2035 est en marche et permettra l'extension du réseau électrique à plusieurs localités des régions de Fatick et Kaolack, a assuré le directeur général de la Société nationale d'électricité (SENELEC), Pape Demba Bitèye.

"Pour toutes la région de Kaolack, comme vous le savez, nous sommes en train d'exécuter le programme de l'accès universel à l'électricité phase 2 pour laquelle 188 localités seront électrifiées", a-t-il dit dans un entretien avec des journalistes.

M. Bitèye, en visite à Médina Baye en prélude au gamou, rappelle que le prochain programme d'accès à l'électricité comptant pour le Millenium Challenge Account (MCA) va "couvrir pratiquement 205 localités dans le département de Foudiougne".

De même "le programme PAMACEL avec la Banque africaine de développement (BAD) sera étendu à 33 localités dans le département de Nioro", a indiqué le DG de la SENELEC.

Pape Demba Bitèye a promis dans ce cadre des réponses favorables aux doléances de certains chefs religieux concernant l'électrification de localités de la région de Kaolack non encore couvertes par le réseau électrique.

Concernant Médina Baye, il indique que durant le gamou, l'alimentation de la cité religieuse sera assurée par "la centrale de Kahone qui fait 90 MGW, or la consommation de Kaolack fait moins de 20 GW".

M. Bitèye a par ailleurs signalé que dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, "SENELEC est venue avec 25.000 masques" à mettre à la disposition des autorités religieuses de Médina Baye.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.