Congo-Brazzaville: Finances - Le budget de l'Etat 2021 s'élève à plus de 1800 milliards FCFA

Le ministre délégué au Budget, Ludovic Ngatsé, a présenté le 26 octobre aux sénateurs le projet du budget de l'Etat exercice 2021 arrêté en dépenses et en recettes à la somme de 1.846 milliards 109 millions FCFA contre 1.525 milliards 297 millions FCFA en 2020.

Ce budget, a indiqué le ministre Ludovic Ngatsé, connaît une légère augmentation de 22, 8%. Ses ressources comprennent, entre autres, les recettes fiscales chiffrées à 686 milliards 300 millions FCFA, les impôts et taxes intérieures 576 milliards 331 millions, les droits de douanes 110 milliards, dons, legs et fonds de concours de 45 milliards FCFA, des cotisations sociales reconduites à 53 milliards 490 millions de CFA et de bien d'autres recettes.

Les dépenses budgétaires sont projetées à 1640 milliards 255 millions en 2021, contre 1630 milliards dans le budget réajusté de 2020, soit une baisse d'environ 1%. Ces dépenses se composent des charges financières de la dette 105 milliards 827 millions FCFA, du personnel 382 milliards, biens et services 173 milliards 270 millions FCFA. Les transferts sont retenus à 472 milliards 780 millions FCFA.

Autre investissement, il est prévu 315 milliards FCFA, budgets annexes 6 milliards 533 millions FCFA et enfin les comptes spéciaux du Trésor 100 milliards FCFA. Le ministre Ludovic Ngatsé a, par ailleurs, signifié que la politique budgétaire prudente du gouvernement qui vise la réduction du déficit du solde primaire hors pétrole exige la maîtrise de la dépense publique.

Ainsi, le projet de loi de finances 2021 prévoit un excédent évalué à 233 milliards 702 millions FCFA. Il comporte également une partie constituée du financement et de la trésorerie, compatible avec la situation budgétaire.

S'agissant des charges de trésorerie, la restructuration de la dette demeure le point essentiel de la stratégie globale du gouvernement. Toutefois de manière régulière, l'Etat aura à faire face à des charges liées à l'amortissement de la dette envers des partenaires extérieurs et intérieurs, a expliqué le ministre délégué au Budget. Les charges de trésorerie sont prévues pour un total de 789 milliards 100 millions FCFA.

Par ailleurs, le ministre Ludovic Ngatsé a parlé du projet de loi de finances rectificative 2020 qui a fait l'objet d'une première rectification en mai dernier, à la suite du choc relatif à la pandémie de la covid-19. Il a été caractérisé par, premièrement, un ajustement à la baisse des ressources, en lien avec la chute des recettes pétrolières, deuxièmement par une hausse des dépenses pour répondre aux urgences, ainsi qu'à la mise à niveau des infrastructures sanitaires de base.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.