Congo-Brazzaville: 75ème anniversaire de l'ONU - Le pays et les agences du système des Nations unies réaffirment leur volonté de collaborer

En marge des activités relatives à la célébration du soixante-quinzième anniversaire de l'Organisation des Nations unies (ONU), le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger, Jean-Claude Gakosso, et le coordonnateur résident des agences du système des Nations unies au Congo, Chris Mburu, ont organisé le week-end dernier au Centre d'information des Nations unies, une conférence virtuelle.

Cette rencontre virtuelle qui a connu la participation active des membres du corps diplomatique et des chefs d'agences des Nations unies ainsi que des représentants de la société civile a été une occasion pour les participants de réaffirmer leur attachement à l'ONU et leur volonté de coopérer. Ainsi, selon le ministre congolais des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger, le gouvernement congolais s'attache au multilatéralisme, notamment à la faveur du thème global choisi pour la commémoration des soixante-quinze ans d'existence de l'ONU, à savoir « L'avenir que nous voulons, l'ONU qu'il nous faut : réaffirmons notre attachement collectif au multilatéralisme »

Délivrant pour sa part le message du secrétaire général des Nations unies, le coordonnateur résident a reconnu que nous sommes face à des défis d'une ampleur colossale. Des défis que nous pouvons surmonter que si nous coopérons en faisant preuve de solidarité car c'est la raison d'être des Nations unies.

« En ce jour d'anniversaire, j'invite les femmes et les hommes du monde entier à s'unir. L'ONU n'est pas seulement à vos côtés. Mais, elle vous appartient et c'est vous et nous les peuples », a déclaré Chris Mburu avant de se réjouir de l'hospitalité et de l'environnement de travail offerts au système des Nations unies au Congo.

Selon le coordonnateur résident, les manifestations relatives à cette commémoration se tiennent tout au long de l'année. Il sera organisé une session de sensibilisation des journalistes aux activités que mène l'ONU et le sondage intitulé ONU75. Un sondage destiné à recueillir l'opinion des populations sur l'avenir qu'elles veulent dans vingt et cinq ans quand l'ONU aura cent ans. Au Congo, ce sondage se poursuit et a déjà touché environ quatre mille participants. La suite des activités prévoit, entre autres évènements, un marathon dénommé « 75 km pour 75 ans »

« Le temps n'est pas aux célébrations. Et le moins qu'on puisse dire est que cette commémoration se tient dans un contexte tout à fait différent de ceux que la plupart d'entre nous avons connu dans cette organisation. A l'heure où nous parlons, la pandémie continue de faire des vagues dans le monde entier. Elle s'est révélée être le plus grand défi mondial de l'histoire de l'Organisation des Nations unies, car elle fait des pressions sur nos sociétés, nos économies et nos systèmes de santé », a déclaré le sécretaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Fondée en 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour maintenir la paix et la sécurité internationale et promouvoir la coopération et le bien-être des peuples, l'ONU compte six organes principaux qui, avec les institutions spécialisées constituent le système des Nations unies (SNU).

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.