Angola: Le pays réaffirme son soutien aux réformes de l'ONU

Luanda — Le ministre des Relations extérieures, Téte António, a réaffirmé lundi le soutien de l'Angola aux réformes du Conseil de sécurité des Nations unies.

Selon le dirigeant, qui s'exprimait lors de la cérémonie commémorative du 75e anniversaire des Nations Unies, le soutien est considérable à la position de l'Union africaine (UA), à travers le Consensus d'Ezulwini, qui prône l'augmentation du nombre de membres permanents du Conseil de sécurité, une représentation africaine avec deux membres permanents, avec droit de veto, et cinq membres non permanents.

«Mais nous souhaiterions aussi que tant que la réforme du Conseil de sécurité n'a pas lieu, une voix plus forte du continent africain et le reflet des intérêts du continent africain dans les décisions du Conseil de sécurité devraient être une priorité», a souligné le chef de la diplomatie angolaise.

Selon le ministre, l'Angola défend également l'insertion effective des cadres angolais dans les organisations internationales et notamment au sein des Nations Unies et de ses agences. "Nous devons nous rappeler que dans une étude récente menée par les Nations Unies, cela indique que l'Angola est l'un des pays sous-représentés et même moins représentés en termes de personnel au sein de l'organisation", a-t-il déclaré.

Téte António a déclaré que, face aux défis, l'Angola compte sur la contribution des partenaires pour accroître les actions dans le chapitre du développement, en tenant compte de la croissance économique durable, de la mise en œuvre de politiques contre l'émergence climatique, la sécheresse et la désertification, la protection de l'environnement, en coordination avec le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et l'Accord de Paris sur le climat.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.