Congo-Kinshasa: Thérapie à la crise - Odette Babandoa et l'UPR pour les consultations initiées par Félix Tshisekedi

Depuis le Chef-lieu de la province de la Tshopo, à Kisangani, la Fédération de l'Union des patriotes républicains, formation politique chère à Odette Babandoa Etoa, Ministre honoraire de l'Economie Nationale sous l'ère de Feu M'zée Laurent-Désiré Kabila, a salué, à sa juste valeur, le récent discours du chef de l'Etat congolais sur l'état de la Nation. Véritable cure de jouvence, selon l'UPR, le schéma de Tshisekedi fils se veut, à tout point de vue, salvateur.

Grands maux, grands remèdes

Face à la situation de crise multiforme qui a pris de proportions inquiétantes, au pays de Lumumba, mettant en péril la vie de milliers d'âmes, l'UPR est d'avis qu'il faille sans tergiverser, ici et maintenant, sauver le pays de la main noire des ennemis du géant Congo.

C'est, en effet, au regard de ce feuilleton aux contours curatifs que l'UPR que coiffe la femme de fer de l'appareil judiciaire congolais, Odette Babandoa Etoa, exhorte le Chef de l'Etat à pouvoir élargir les consultations annoncées dans son speech, aux différentes couches sociales dûment ciblées.

Considérant la République comme l'unique patrimoine commun qu'il sied de préserver, à tout prix, l'intelligence de l'Union des patriotes républicains, UPR, tape du poing sur la table et en appelle le souverain primaire à se ranger derrière le schéma préconisé par le Garant du bon fonctionnement des institutions nationales.

Assez, fini la récréation

Six décennies après l'accession de la RD Congo à son indépendance politique, il est temps, estime-t-on à l'UPR que le Congo décolle définitivement et prenne à jamais l'élan de l'émulation positive dans les concerts des nations de la planète.

Bon vent aux consultations

Tout en souhaitant plein succès aux bons offices du Chef de l'Etat pour relever les défis liés à la crise sociopolitique en présence, au sommet du pays, l'UPR chère à Odette Babandoa Etoa en appelle, tout compte fait, à la bonne foi des parties qui devront être consultées, de telle sorte que l'intérêt supérieur triomphe sur des calculs mesquins.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.