Guinée Bissau: Suzi Carla Barbosa - L'ouverture d'un consulat général de la Guinée-Bissau à Dakhla constitue un temps fort dans les relations bilatérales

La République de Guinée-Bissau réitère son soutien permanent à la marocanité du Sahara, a indiqué, vendredi à Dakhla, la ministre des Affaires étrangères et des Communautés de la Guinée-Bissau, Suzi Carla Barbosa.

"Nous maintenons la même position de soutien au Maroc sur la question du Sahara depuis ces cinq dernières années", a-t-elle dit lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, tenu à l'issue de l'inauguration du consulat général de la République de Guinée-Bissau à Dakhla.

"Nous sommes tellement cohérents dans notre politique extérieure avec le Maroc et nous maintenons la même position sur la question du Sahara", a soutenu la cheffe de la diplomatie bissau-guinéenne, notant que les Nations unies œuvrent constamment pour avoir une bonne résolution concernant ce conflit.

De même, elle a fait savoir que "les Bissau-Guinéens sont fiers et heureux de la coopération avec le Maroc qui, depuis la semaine dernière, est devenue plus forte avec l'ouverture d'une ambassade du Maroc en Guinée-Bissau pour une nouvelle étape dans notre coopération qui va devenir encore plus intense".

L'ouverture d'un consulat général de la République de Guinée-Bissau à Dakhla constitue un "temps fort" dans les relations politiques et diplomatiques, a-t-elle insisté.

Elle s'est également réjouie des relations de fraternité et de solidarité unissant les deux pays, soulignant que son pays va amorcer une nouvelle étape de coopération avec le Royaume du Maroc.

Par ailleurs, Suzi Carla Barbosa a saisi l'occasion pour remercier le Maroc qui a été le premier pays à octroyer une aide humanitaire et médicale à la Guinée-Bissau dans cette période difficile de la propagation du coronavirus.

Pour sa part, Nasser Bourita a rappelé qu'il a eu des entretiens à Rabat avec son homologue bissau-guinéenne sur divers sujets d'intérêt commun, soulignant l'importance de la coopération bilatérale et les perspectives qui seront ouvertes prochainement pour le développement de ces relations, avec la tenue de la commission mixte.

Il a aussi fait part de la volonté des deux chefs d'Etat SM le Roi Mohammed VI et le président de Guinée-Bissau son excellence Umaro Sissoco Embalo de donner plus d'impulsion aux relations entre les deux pays.

De même, il a rappelé la signature de quatre accords de coopération dans les domaines de l'industrie, du tourisme, du transport, de l'énergie et de la logistique, qui présentent des perspectives très prometteuses pour les relations entre les deux pays.

Il s'agit de la 6ème représentation consulaire inaugurée à Dakhla en 2020, après le consulat général de Gambie, ouvert le 7 janvier dernier, le consulat général de la Guinée, qui a commencé à offrir ses services le 17 du même mois, le consulat général de la République de Djibouti (28 février), le consulat général de la République du Liberia (12 mars) et le consulat général du Burkina Faso inauguré vendredi.

Le nombre de consulats ouverts à Laâyoune et Dakhla jusqu'à ce jour est porté à 13, avec l'ouverture de deux autres représentations consulaires, à savoir le consulat général du Burkina Faso et le consulat général de la République de Guinée Equatoriale.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a indiqué que l'ouverture d'un consulat général du Burkina Faso à Dakhla est en conformité avec sa position de soutien à la marocanité du Sahara, toujours exprimée dans les forums régionaux et internationaux.

Cette décision renferme plusieurs significations juridique, politique et diplomatique, en ce qui concerne le renforcement de la dynamique de soutien à la marocanité du Sahara et le renouvellement du soutien absolu des revendications légitimes du Royaume sur cette partie de son territoire, a-t-il souligné.

A La Une: Guinée Bissau

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.