Madagascar: Lutte contre la pauvreté - Pédro Opéka se bat pour aider les victimes de la sécheresse

Une grande cérémonie en hommage au père Pédro Opéka, pour ses 50 ans de travail et de lutte contre la pauvreté à Madagascar, sur la colline de Manantenasoa à Ambohimahitsy, hier.

L'archevêque d'Antananarivo, monseigneur Odon Marie Arsène Razanakolona, des représentants de l'État, plusieurs entrepreneurs, étaient présents. C'est d'une humeur joviale que le père Pédro Opéka, ses proches collaborateurs et tous ses protégés ont célébré cet événement.

Derrière cette belle fête se cachait un autre acte de générosité de ce religieux. « Il a refusé cette fête, au début. Il n'avait pas la conscience tranquille que des gens meurent de faim dans le Sud, alors qu'on va organiser une fête en son honneur. Les organisateurs l'ont persuadé. En contrepartie, il a exigé qu'ils apportent de l'aide aux victimes de la famine », témoigne Liva Herinantenaina, ancien bénéficiaire des actions du père Pédro, devenu enseignant dans ses établissements scolaires. 60 millions d'ariary, c'est la somme collectée par ces organisateurs qui ne sont autres que des entreprises à Madagascar. Cette somme sera envoyée au Sud pour appuyer les actions menées en faveur des victimes de la sécheresse.

Le père Pédro Opéka a beaucoup fait depuis son arrivée à Madagascar. Avec son association humanitaire Akamasoa, quatre mille maisons sont bâties, des centaines d'établissements scolaires sont construits, dont une université, vingt-cinq mille personnes sont sorties de la pauvreté, quinze mille enfants sont scolarisés. Pédro Opéka ne lâche pas prise.

Certes, il a pris de l'âge. Il n'a plus sa force physique d'il y a 50 ans passés. Mais sa détermination et sa volonté à accompagner les vulnérables et les offrir une meilleure vie, ne l'ont pas abandonné et sont plus fortes que jamais. Hier, il a montré que sa mission n'est pas terminée. « J'ai vu tous les chefs d'État successifs. Je suis, en même temps, témoin de la dégradation du niveau de vie des malgaches », avait-il annoncé. Il demande la continuité de la collaboration de son association avec l'État et avec les opérateurs économiques pour gagner cette lutte de longue haleine contre la pauvreté.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.