Madagascar: Découpage territorial - Benenitra refuse de rallier le plateau Mahafaly

La création de nouvelles régions est au centre des débats actuellement. Les élus dans la région Atsimo andrefana soulèvent le sujet après l'initiative du député d'Ampanihy, Idéalson, de réclamer une région en faveur du plateau Mahafaly.

La vingt-quatrième région serait composée d'Ampanihy, Benenitra et Betioky qui sont actuellement des districts rattachés à Atsimo andrefana, mais en raison de la vaste étendue géographique, ils réclament le découpage territorial.

Cette initiative est toutefois rejetée par le député de Benenitra, Théophile Randrianandraina. En marge d'une rencontre avec la presse hier, cet élu a expliqué que Benenitra a déjà conçu un projet de faire de l'Isalo une nouvelle région également. Elle sera composée de sa circonscription, de Beroroha, Sakaraha et Ankazoabo Sud. « Le projet a déjà été soutenu durant le précédent pouvoir », a-t-il expliqué. La réclamation de la création de région s'enchaîne après la consultation à Vatovavy Fitovinany. Pour les initiateurs du projet, l'aboutissement de la démarche reste incertain. « Il s'agit d'un long processus, mais en cas d'échec, nous préférerions être rattaché à Atsimo Andrefana que de joindre le plateau Mahafaly », ajoute le député élu à Benenitra, Théophile Randrianandraina.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.