Madagascar: Jirama - Optimisation des tarifs envisagée

Le redressement de la compagnie nationale de l'eau et de l'électricité est en marche. Les tarifs sont remis en question.

Par tous les moyens. « Le redressement de la compagnie doit se faire coûte que coûte », a expliqué Vonjy Andriamanga, directeur général de la Jirama à l'occasion des débuts de festivités pour la célébration des quarante-cinq ans de la société. Pour appuyer ses propos, le premier responsable de la Jirama avance l'amélioration du système de tarification.

« La plupart des usagers comprennent peu de choses sur les tarifs seize, quatorze et autres. Il s'agit pour la Jirama d'établir une communication claire à ce sujet de manière à mieux conseiller les usagers sur les modalités d'abonnement qui conviennent à ceux-ci », explique le directeur général de la Jirama. Et le même responsable d'évoquer une possible baisse du prix de l'électricité et de l'eau dans certaines régions où les tarifs sont jugés trop élevés.

Régionale

« Le coût de la consommation diffère pour chaque région en fonction du mode de production et d'approvisionnement, en électricité surtout. À l'exemple d'Antsiranana où le prix de l'électricité est trois plus coûteux que sur la région Analamanga. C'est en partie grâce à des réformes en ce sens que nous pourrons alors concrètement optimiser les tarifs. Pour cela, nous continuons de mettre en place les systèmes d'hybridation dans la production de l'électricité afin de réduire les coûts en carburant qui constituent la majeure partie de notre budget de fonctionnement », ajoute Vonjy Andriamanga.

Le directeur général de la Jirama annonce ainsi une révision ou un réalignement tarifaire selon les régions. Les efforts pour baisser les prix de l'électricité sont ainsi mis en avant malgré les réticences de la plupart des usagers qui craignent une autre interprétation du concept d'optimisation tarifaire. « Quand une société, un fournisseur, annoncent une modification des tarifs et des prestations, la plupart du temps, c'est toujours une révision tarifaire à la hausse. Comment savoir pour cette fois ci si ce sont juste des effets d'annonce ou une révision de prix réellement en faveur du consommateur », s'interroge un simple usager.

Pour rassurer les consommateurs, la Jirama annonce que le plan de redressement fait référence à une augmentation du chiffre d'affaires et non d'une augmentation de tarif. « Augmentation de revenus tarifaires et hausse de tarif sont deux choses tout à fait différentes. Et la Jirama ne compte pas du tout augmenter ses tarifs actuels mais plutôt son chiffre d'affaires. Pour cela, nous nous devons de réduire au maximum les coûts de production tout en améliorant les gains de la compagnie. Nous devons nous focaliser sur ces deux points si nous souhaitons redresser la JIRAMA. D'ici 2025, le nombre d'abonnés aura doublé selon nos estimations. Ce qui aura pour effet d'améliorer le chiffre d'affaires de la compagnie », rassure Vonjy Andriamanga.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.