Madagascar: Maintirano - Un criminel assassine la mairesse de Marohazo

Faly Françoise Zamena, mairesse de la commune de Marohazo, à Maintirano, a froidement été tuée par balle, par un dahalo notoire, avant-hier vers 21h. La filature bat son plein.

Un crime qui dépasse l'entendement. La mairesse de la commune rurale de Marohazo, dans le district de Maintirano, Faly Françoise Zamena, a été tuée de sang froid par un bandit impitoyable. Cette nouvelle consternante s'est produite dimanche vers 21 heures.

Les premiers éléments des renseignements révèlent que le criminel a fait irruption dans la maison de la victime cette nuit-là. Il aurait, sans ménagement, tiré une balle dans sa tête avant de prendre le large dans le noir, sans laisser la moindre trace. Sa proie est décédée sur le coup.

Même sort

La thèse du règlement de compte a rapidement été avancée. « L'auteur est un malfaiteur notoire. Il a dirigé une horde de dahalo et attaqué à Antsaidoha Bebao, le 5 octobre. Ils ont dérobé plusieurs zébus de l'adjoint au maire ce jour là », confie une source sous couvert de l'anonymat.

« La mairesse qui était sa propre tante s'opposait toujours à ses actes. Ce serait la raison pour laquelle il l'a éliminée », poursuit-elle.

Hier matin, un escadron mixte composé de gendarmes et de soldats de l'Armée est parti pour rejoindre les lieux du crime et dresser les constatations. « On a déjà le nom du suspect, mais il est encore compliqué d'en parler au téléphone. Il est proche de la victime. Les fins limiers sont au cœur de l'investigation », indique un officier subalterne au groupement de la gendarmerie de la région Melaky.

Une filature visant à capturer le meurtrier bat actuellement son plein. Jusqu'à hier, aucune arrestation, soit liée à ce crime odieux ou au vol de bœufs du 5 octobre, n'est encore intervenue.

La défunte mairesse Faly Françoise Zamena avait été élue sous la couleur du TGV. Pas plus tard que le 11 juillet, son collègue, maire de Belitsaky, a subi le même sort. Ce dernier, un gendarme hors classe, tout étant le premier magistrat de Belitsaky, a été abattu par balle chez lui.

Plusieurs localités dans le Melaky demeurent une zone rouge où l'insécurité a repris du poil de la bête ces derniers temps avec l'attaque de convoi, le vol de bœufs et le meurtre. Une situation qui met les forces publiques et responsables autoritaires locaux au défi de faire mieux

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.