Ile Maurice: Montagne-Blanche - Le policier passe par la fenêtre et l'aurait violée une deuxième fois

Il était suspendu de ses fonctions pour une affaire de viol. Mais ce policier, âgé de 39 ans, domicilié aux police quarters de Montagne-Blanche, aurait commis le même délit hier matin, lundi 26 octobre, au préjudice de la même victime, âgée de 17 ans... La dernière fois, c'était le 15 juin de cette année.

Indurdeo Sunnia, qui compte 19 ans de service au sein de la force policière, a été arrêté et placé en détention au poste de police de Flacq. Il comparaît au tribunal de Flacq en ce mardi 27 octobre, sous une accusation provisoire de «causing child to be sexualy abused».

C'est par l'entremise d'une policière du poste de police de Montagne-Blanche que l'ado a fait sa déposition, en début de soirée, hier. Dans sa plainte, elle a expliqué qu'elle effectuait des tâches ménagères, lorsque le policier se serait introduit chez elle à travers une des fenêtres de la cuisine. L'homme l'aurait poussée en direction de sa chambre où il aurait abusé d'elle. Les vêtements de la victime sont considérés comme des pièces à conviction.

Après que sa déposition a été enregistrée, l'adolescente a été conduite à l'hôpital où elle a été admise en salle suivant le protocole concernant les victimes d'abus sexuel. C'est sur la base de certaines informations qu'une équipe du poste de police de Montagne-Blanche, menée par le sergent Boobhun s'est rendue au Super de Flacq pour procéder à l'arrestation du suspect.

C'est sur les instructions de l'assistant surintendant de police, Tejdeo Nuckcheddee, que le constable Sunnia a été placé en détention après avoir été interrogé. Cette enquête est placée sous la supervision de l'assistant commissaire de police, Seeparsad Mannaram, divisional commander.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.