Madagascar: Non respect des mesures sanitaires - Près de quatre cent personnes « condamnées » aux TIG

Un sérieux relâchement est constaté sur l'adoption des mesures sanitaires et gestes barrières. La Police nationale fait état de trois-cent-quatre-vingt-douze individus retrouvés sans masque dans la capitale, jusqu'à 11h, hier. Le quartier des 67ha est parmi ceux qui enregistrent le plus de contrevenants, selon les statistiques communiquées par le SICRI.

En effet, soixante-cinq individus ont dû accomplir des travaux d'intérêt général durant la matinée d'hier dans ce quartier. Depuis cette semaine, le non-respect du port de cache-bouche expose à des sanctions comme nettoyer les ruelles. Avec l'augmentation de nouveaux cas, des professionnels de santé s'inquiètent des conséquences du relâchement des mesures barrières. « Le rebond épidémique comme dans certains pays européens est à craindre dans la mesure où la population croit que la maladie ne circule plus.

L'augmentation de nouveaux cas confirmés doit alarmer tout un chacun. La population doit redoubler de vigilance. Elle a pour obligation de respecter le port de masque », met en garde un médecin. Le contrôle effectif du port de masque a été rappelé par la région Analamanga, ce week-end. Un arrêté préfectoral renforce les dispositions de contrôle et l'exigence du port de masque. Au niveau du CSP8, les individus contrôlés par la police nationale ont été sensibilisés au lavage des mains.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.