Madagascar: Non port du masque - Sanctions immédiates à Tana, hier

Les mesures barrières contre la Covid-19 ont été à nouveau renforcées après un certain relâchement chez les tananariviens dernièrement.

Aussi les policiers ont-ils été particulièrement intransigeants, hier, en cas de non port du masque. Les premiers « sanctionnés » ont été observés dès le matin dans les rues. La sanction consiste à balayer les rues durant une quinzaine de minutes, voire davantage. Balai à la main, des piétons pris en faute du côté d'Ankorondrano ont été contraints de nettoyer les trottoirs et les chaussées, sous le regard amusé des passants.

Quelques dizaines de mètres plus loin, cependant, d'autres piétons, visages découverts, ont pu échapper à la sanction, faute d'avoir été surpris par les policiers. Visiblement, beaucoup craignent davantage les policiers que le coronavirus, considérant que celui-ci est déjà « vaincu ». Rappelons que la semaine dernière, 158 nouvelles contaminations et 6 décès ont été enregistrés.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.