Algérie: Le pays en passe d'opérer un changement sérieux le 1er novembre prochain

- Le ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou, a affirmé lundi depuis El-Bayadh que l'Algérie était en passe d'opérer, le 1er novembre prochain, un "changement sérieux", à travers le référendum populaire sur l'amendement constitutionnel.

Animant un meeting populaire à la bibliothèque publique de la ville d'El-Bayadh dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution, en présence des professionnels du secteur du tourisme et des artisans, M. Hamidou a indiqué que l'"amendement constitutionnel représente la pierre angulaire pour l'édification de l'Algérie nouvelle".

Le projet d'amendement constitutionnel "consacre la Déclaration du 1er novembre et vise la promotion de la relation entre le peuple et ses institutions, la préservation de l'identité, le renforcement de l'indépendance de la justice et la concrétisation du principe d'égalité des chances", a-t-il soutenu.

Le ministre a expliqué, dans ce sens, que le projet d'amendement de la Constitution avait insisté sur la moralisation de l'action politique et la constitutionnalisation des mécanismes de lutte et de prévention contre la corruption, outre la séparation de l'argent de la politique.

Le ministre avait mené une action de proximité au niveau de la commune de Chellala où il a exhorté les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour voter "oui" au référendum sur le projet d'amendement de la Constitution le 1er novembre prochain.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.