Madagascar: Découpage territorial - Les potentialités de la 24ème région avancées

Dépasser les discours politiques. Les potentialités du plateau Mahafaly, appartenant pour le moment à la région Atsimo andrefana, sont à mettre en avant pour espérer de la faire mériter une nouvelle région à part entière. Composée de trois districts, la région « Plateau Mahafaly » est envisagée avoir Ampanihy- Ouest comme chef lieu de région. Les districts de Betioky-Sud et de Benenitra s'y ajouteront pour former la vingt-quatrième région.

Les deux députés d'Ampanihy-Ouest, Idéalson et Marco Tsaradia insistent sur la trop importante superficie de la région Atsimo andrefana avec ses neuf districts alors que celle d'Ihorombe par exemple n'est composée que de trois districts pour à peu près le même budget. Paulin Eliace Ratokiniaina, doctorant en Géographie à l'université de Maninday, enseignant, consultant national sur la planification territoriale et sigiste professionnel, accepte de donner un autre son de cloche. Il apporte des tableaux, des cartes et des données sur les potentialités économiques du Plateau Mahafaly. « Les trois districts constituent à eux seuls 52% de l'ensemble du cheptel bovin de la région Atsimo andrefana. Les ressources minières y sont abondantes pour ne citer que l'or de Betioky, la tourmaline, les kaolins et labradorites, le grenat vert d'Ampanihy, le saphir de Bezaha. Sans oublier le charbon de terre de Sakoa à Betioky » explique-t-il d'emblée.

La région Atsimo andrefana abrite actuellement 121 communes et neuf districts sur une superficie totale de 66 236 km². S'étendant sur une superficie de 28 459 km², la « nouvelle région » comptera trois districts, 59 Communes et 762 fokontany, avec une population estimée à 951 653 habitants selon les données recueillies par le chercheur dans le SRAT - Atsimo andrefana 2017. « Un nombre supérieur à la population de la région Boeny avec un nombre de 931 171 (population -RGPH-INSTAT 2017) selon le rapport INSTAT préliminaire 2019 page1» détaille le document. Les aires protégées y occupent 12% de l'ensemble du territoire régional.

« La vocation agricole de la région est une évidence avec une superficie d'extension pouvant atteindre jusqu'à 85.000 ha. Celle-ci offre la possibilité de développement de culture sèche sur les vallées des principaux fleuves et ses affluents qui constituent des zones de culture irriguée potentielle » détaille le doctorant. Le gisement solaire est estimé à plus de 2 000 Kwh/m².an. Les concombres de mer, algues, poissons, poulpes en sont les principales ressources halieutiques du littoral.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.