La réunion de mise en œuvre de la stratégie nationale de la ZLECA au Burkina Faso se tient la semaine prochaine

22 Octobre 2020

Addis-Abeba — Des représentants du Gouvernement et des experts du Burkina Faso se réunissent la semaine prochaine pour élaborer la stratégie du pays visant à mettre en œuvre l'Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) avant son entrée en vigueur en 2021.

La réunion de deux jours qui se tient à Ouagadougou, du 26 au 27 octobre, est organisée par le Ministère du commerce et de l'industrie du pays en collaboration avec des partenaires internationaux, notamment la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, le Centre du commerce international et la Commission de l'Union africaine.

Outre la sensibilisation des participants sur le thème de la ZLECA, la réunion tiendra également des discussions sur les risques et les opportunités associés à la mise en œuvre dudit Accord pour le pays et les implications pour les parties prenantes.

De hauts responsables gouvernementaux chargés du commerce, de l'intégration, de l'industrie, de l'économie, des finances, de l'élevage agricole, de l'environnement, des jeunes et des femmes participeront à la réunion, ainsi que des représentants d'instituts de recherche, de groupes de réflexion, de partenaires de développement bilatéraux, d'organisations sous-régionales et internationales.

Parmi les participants du secteur privé et de la société civile attendus à la réunion figureront les chambres de commerce du pays, les syndicats de travailleurs, les organisations de femmes, les coopératives, les groupes de producteurs, les Organisations non gouvernementales et les médias.

L'Accord de la ZLECA a été signé à Kigali, le 21 mars 2018 et est entré en vigueur le 30 mai 2020 après sa ratification par 22 États membres. Les échanges devaient initialement commencer en juillet de cette année, mais ont été reportés à janvier 2021 en raison de la pandémie de Covid-19.

Le Burkina Faso est l'un des 30 pays à avoir ratifié l'Accord. Celui-ci, une fois opérationnel, sera le plus important au monde en nombre de pays participants avec un marché de 1,2 milliard de personnes et un Produit intérieur brut combiné de 2 500 milliards de dollars américains. Il constituera également une étape importante vers la réalisation de l'Agenda 2063 de l'Union africaine pour la transformation socio-économique du continent.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.