Seychelles: Le président Wavel Ramkalawan a prêté serment après les élections aux Seychelles

Le nouveau presiednt élu des Seychelles, Wavel Ramkawalan, a prêté serment en tant que cinquième président du pays.

Le nouveau presiednt élu des Seychelles, Wavel Ramkawalan, a prêté serment en tant que cinquième président du pays lors d'une cérémonie qui s'est tenue lundi à la présidence.

Ramkalawan, dont le parti, Linyon Demokratik Seselwa (LDS), a remporté une victoire écrasante lors des élections présidentielles et législatives du 22 au 24 octobre, a remporté la présidence avec 54,9 % des votes.

Il a prêté le serment devant sa famille, les membres du parti, le président sortant Danny Faure et d'autres dignitaires.

Il a prêté serment à 17h20, heure locale, c'est la première fois qu'un président n'est pas issu du parti au pouvoir en 43 ans.

Le vice-président élu, Ahmed Afif, prêtera serment mardi à 17h00.

La victoire de Ramkalawan et de son parti à l'Assemblée nationale représente un changement radical dans le pouvoir politique de la nation insulaire.

Mais dans son discours inaugural, Ramkalawan a appelé à l'unité nationale, où tous sont égaux et où personne ne sera laissé de côté.

"Hier, nous étions des partisans du LDS, d United Seychelles unies ou de One Seychelles. Aujourd'hui, j'appelle chacun d'entre vous à s'appeler Seychellois, parce que c'est ce que nous sommes et c'est ce qui nous unit", a-t-il déclaré.

Le président nouvellement élu a également réitéré son appel pour des Seychelles sans drogue - un fléau qui, selon lui, a détruit les jeunes et leurs familles.

"Aujourd'hui, je m'engage personnellement à ce que mon gouvernement mène une campagne antidrogue vigoureuse pour éliminer la drogue dans notre pays et j'appelle tous les trafiquants de drogue à cesser de détruire notre pays et nos jeunes", a déclaré M. Ramkalawan.

Le nouveau chef d'État des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, a déclaré que sous sa direction, l'État de droit sera maintenu et que "personne n'est au-dessus de la loi et l'État de droit restera l'un des piliers de notre démocratie".

Ramkalawan a également félicité le président sortant pour son approche pendant cette période de transition, puisqu'il cède le pouvoir après avoir été président pendant quatre ans. Il a également remercié le peuple des Seychelles pour avoir maintenu le calme et la paix en ce moment historique.

"Cette transition se fait de manière pacifique et les Seychelles sont un exemple pour de nombreux pays, montrant comment ce processus peut se faire en paix, de manière démocratique", a déclaré M. Ramkalawan.

Son parti, le LDS, a remporté 20 des 26 sièges directement élus à l'Assemblée nationale et cinq sièges élus à la proportionnelle.

Les partisans de Ramkalawan ont célébré la Victoire de leur candidant dans les rues de Victoria (Rassin Vannier, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le président sortant, Danny Faure, a obtenu 28 178 voix, soit 43,5 %.

C'est la première défaite de son parti à la tête de l'Etat depuis 1977, date à laquelle il était arrivé au pouvoir par un coup d'Etat. Il a dominé le paysage politique de l'île pendant les 43 dernières années.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.