Algérie: Amendement constitutionnel - Mettre l'Algérie à l'abri de toutes formes de fitna, de violence et d'extrémisme

Oran — Les titres de la presse locale paraissant à Oran, dans leur édition du mardi, ont estimé que le projet d'amendement de la constitution soumis au référendum ce 1er novembre, place l'Algérie à l'abri de toutes formes de fitna, de violence et d'extrémisme.

Dans ce contexte, « El Djoumhouria », sous le titre « combattre la violence et les discours de la haine », écrit que « l'Algérie œuvre à défendre sa stabilité politique, son intégrité territoriale et ses liens sociaux que certaines parties de l'étranger visent en semant la discorde et la fitna dans le pays».

Le journal précise que le projet d'amendement de la constitution souligne dans son préambule que « le peuple est déterminé à mettre l'Algérie à l'abri de la discorde, de la violence et de la discrimination en renforçant les valeurs spirituelles et civilisationnelles appelant au dialogue et à la réconciliation dans le respect de la constitution et des lois de la République. »

A ce sujet, le journal rappelle les articles du projet qui interdisent la création de partis politiques sur des bases religieuses, ethniques, régionales et autres ou les formations visant à nuire aux valeurs et constantes de la nation, à l'identité et l'unité nationales, au caractère démocratique et républicain du pays et à la souveraineté du peuple.

Par ailleurs, « El Djoumhouria » a relevé, dans un autre article, le bon déroulement de la campagne référendaire qui prendra fin mercredi. Celle-ci a permis de débattre et d'expliquer les dispositions du projet de la nouvelle Loi fondamentale et d'appeler en faveur de ce document pour opérer le changement et mettre en place l'Algérie nouvelle.

De son côté, le quotidien « Cap Ouest » est revenu sur l'intervention du Général de Corps d'Armée, Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'ANP, lors de sa visite à Ouargla, dans laquelle il a appelé à faire preuve davantage d'abnégation et à privilégier la voix de la raison et du bon sens, pour la réussite du référendum du 1er novembre prochain.

« Faire de ce rendez- vous électoral important une réussite nous interpelle, en tant qu'Algériens, à faire preuve, plus que jamais, davantage d'abnégation et de privilégier la voix de la raison et du bon sens, loin des intérêts personnels étroits, car nul autre intérêt ne peut s'élever au-dessus de l'intérêt de la patrie », a déclaré le Général de Corps d'Armée Chanegriha, écrit le journal.

Le quotidien « Le Patriote » a, pour sa part, livré la teneur des interventions des animateurs de meetings tenus à travers le pays dans le cadre de la campagne référendaire, comme il a fait état de la réaction du Haut Conseil Islamique qui a dénoncé les attaques contre l'image du Prophète Mohamed, que le salut soit sur lui, et contre la campagne d'islamophobie menée actuellement dans plusieurs pays.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.