Algérie: Mawlid - Le ministère des Affaires religieuses appelle au strict respect des mesures préventives face à la Covid-19

Alger — Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a mis l'accent, lundi dans un communiqué, sur l'impératif "de respecter strictement" les mesures préventives face à la propagation du COVID-19 à l'occasion de la célébration du Mawlid Ennabawi.

"Le peuple algérien s'apprête à célébrer le Mawlid Ennabawi, à l'instar des autres peuples musulmans, dans des conditions sanitaires exceptionnelles en raison de la propagation du covid-19, d'où l'impératif de respecter les consignes contenues dans le communiqué du Premier ministère du 25 octobre 2020 appelant à davantage de vigilance, notamment durant ces derniers jours qui ont enregistré une nette hausse des nombres de cas du COVID-19", note le communiqué.

Le ministère a appelé, dans ce sens, l'ensemble des citoyens à "célébrer le Mawlid dans des salles prévues à cet effet, et ce en coordination avec les autorités locales dans le cadre du respect des gestes barrières et l'application des règles sanitaires. Il est strictement interdit de le célébrer dans les mosquées ou leurs espaces".

Les Algériens sont appelés également à "célébrer cet événement chez-soi en respectant les mesures recommandées à même de protéger les citoyens contre la propagation du virus, en sus des gestes barrières, à savoir la distanciation physique et le port de masques dans les différents rassemblements dans le souci de préserver la vie des citoyens", ajoute le communiqué.

Le ministère a mis l'accent sur "l'impératif de faire preuve de responsabilité individuelle et collective et de respecter sans relâchement les mesures sanitaires pour préserver les vies humaines" ainsi que "d'éviter l'utilisation des produits pyrotechniques et des feux d'artifice au regard des dangers et des préjudices qu'ils causent à la société".

Rappelant "l'amour que vouent tous les Algériens et la nation musulmane au prophète pour qui nous sommes appelés à suivre sa sunna et ses bonnes manières", le ministère a mis en avant que "cet amour ne peut être ébranlé par les offenseurs contre la personne du prophète, encore moins être rabaissé par le dédain et la moquerie".

"L'offense et la moquerie relèvent du discours de la haine qui sème la rancune et le racisme entre les êtres humains, tels agissements nous les rejetons et les dénonçons et condamnons, quelle que soit leur source ou justification", ajoute la même source.

En conclusion, le ministère des Affaires religieuses a souligné que "notre prophète nous a enseignés le respect et la vénération de l'ensemble des prophètes et messagers et nous a obligés de croire à leur message et a interdit de les calomnier conformément à la loi divine et aux bonnes mœurs".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.