Ile Maurice: Rapport Lam Shang Leen - Sanjeev Teeluckdharry remporte une première manche dans sa révision judiciaire

«Le demandeur (NdlR Sanjeev Teeluckdharry) dispose d'un dossier contestable et de ce fait, les objections des parties défenderesses sont rejetées et l'avocat peut avoir recours à une révision judiciaire.» Décision des juges Nicholas Oh San-Bellepeau et Mary Jane Lau Yuk Poon, qui ont autorisé, ce mardi 27 octobre, Me Sanjeev Teeluckdharry à saisir la Cour suprême, pour contester les conclusions du rapport, émises à son sujet par Paul Lam Shang Leen. L'ancien juge, avec deux assesseurs, avait présidé la commission d'enquête sur la drogue.

Alors que la State Counsel, représentant Paul Lam Shang Leen, Samioullah Lauthan et le Dr Ravin Kumar Domun, avait soutenu que les 'terms of reference' de ladite commission d'enquête, permettent de faire des recommandations dans toutes questions liées au trafic de drogue ou au blanchiment d'argent émanant des actes illicites, dans le but de combattre toute importation, distribution et consommation de drogue illicite, Me Sanjeev Teeluckdharry avait, par le biais de Me Antoine Domingue, Senior Counsel, affirmé qu'aucun résultat n'a démontré qu'il est impliqué dans des trafics de drogue, ni a-t-il été prouvé qu'il s'enrichit de par des actes illégaux.

Les juges estiment ainsi que l'homme de loi a démontré qu'une révision judiciaire permettra de débattre sur l'interprétation des 'terms of reference' et sur les points avancés par la State Counsel.

Pour toutes ces raisons, Me Teeluckdharry peut déposer son affidavit pour contester les conclusions de cette commission.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.