Congo-Brazzaville: Coronavirus - Nkayi promet de remettre le masque avec des conditions

Les associations des femmes de la ville sucrière ont rassuré la ministre en charge de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, qu'elles sont prêtes à œuvrer pour que la localité renoue avec le port de la bavette, pourvu que les éléments de la force publique respectent les citoyens dans leurs droits.

A Nkayi, ville sucrière, capitale économique du département de la Bouenza, la population vaque à ses occupations sans tenir compte de la mesure barrière, contre la Covid-19, relative au port de masque. Le refus d'en porter remonte à l'incident ayant causé la mort d'une jeune fille, interpellée et battue par les éléments de la force publique, le mois dernier. « Ici, si tu mets le masque, tu seras frappé », indiquent les jeunes interrogés à ce propos. En dehors des policiers, ceux qui portent le masque actuellement à Nkayi viennent des autres localités. Ils sont regardés d'un mauvais œil courant le risque d'être agressés.

Dialogue avec la ministre

Après avoir installé les agents de santé contractuels à l'hôpital de base de Nkayi, au Centre de santé intégré de Mouananto, la ministre Jacqueline Lydia Mikolo a échangé avec les femmes venues de tous les coins de la localité, le 26 octobre, en début de soirée. Sans langue de bois, elles ont déballé tout ce qu'elles avaient à dire surtout à propos du port de masque.

« Nous sommes conscientes de la maladie. Ici à Nkayi nous sommes prêtes à convaincre nos enfants, nos maris à renouer avec le port du masque mais à une seule condition : que les éléments de la force publique respectent la population, qu'ils participent eux aussi à la sensibilisation de façon pédagogique, sans brutalité, sans nous demander des amendes fantaisistes », a déclaré Clarisse Mabiala, activiste d'une association de la place.

Les femmes ont, par ailleurs, dénoncé les actes déviants de certains éléments de la force publique ayant la responsabilité de faire respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Appel à la vigilance

« Le gouvernement travaille d'arrache-pied pour trouver des solutions durables à ce que vous dénoncez. Mais, vous ne devez pas laisser des personnes mal intentionnées profiter du coronavirus pour semer le trouble ici à Nkayi ou ailleurs. Nous avons beaucoup de projets à réaliser mais dans la quiétude. Demeurez vigilantes », a déclaré la ministre Jacqueline Lydia Mikolo.

Dans la foulée, la ministre a procédé à la distribution des masques. En attendant un changement à ce porpos, la population de Nkayi ne met pas de masque pour l'heure.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.