Maroc: Le palmier dattier, une filière aux perspectives très prometteuses à Drâa-Tafilalet

Errachidia — La filière du palmier dattier, considérée comme la locomotive du secteur agricole au niveau de la région de Drâa-Tafilalet, peut se targuer d'avoir des perspectives très prometteuses grâce surtout aux nombreux projets et initiatives entrepris pour renforcer son essor et la développer.

Grâce aux efforts conséquents et accrus déployés par les différents acteurs concernés, la filière phoénicicole a enregistré une nette amélioration de ses performances au cours des dernières années à Drâa-Tafilalet, région où cette culture est appelée à se développer davantage à l'avenir.

A l'instar des autres filières, celle du palmier dattier a bénéficié de plusieurs actions et programmes mis en œuvre dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), notamment à Drâa-Tafilalet, région qui produit 90% de la production nationale de dattes.

En effet, le PMV a accordé une importance particulière à cette filière au niveau régional en amont et en aval, à travers la production des vitroplants, notamment des variétés Majhoul et Boufegouss, ainsi que l'introduction d'espèces résistantes à la fusariose (Le Bayoud), dont la Najda.

Le développement de la filière phoénicicole à Drâa-Tafilalet se trouve donc sur les bons rails, comme en témoigne l'accélération du rythme d'extension des superficies du palmier dattier et d'amélioration de sa productivité.

Selon l'ex-directeur régional de l'Agriculture à Drâa-Tafilalet, Mohamed Bousfoul, les superficies de palmiers dattiers créées ces dernières années à Drâa-Tafilalet, surtout au niveau de l'axe Meski-Boudnib, ont atteint plus de 8.000 Ha.

M. Bousfoul a précisé, dans une déclaration à la MAP, qu'il s'agit d'exploitations agricoles modernes entièrement équipées en systèmes d'irrigation goute à goute et gérées avec les technologies les plus modernes employées dans le domaine agricole.

Il a relevé que les efforts fournis par le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts et d'autres acteurs concernés ont permis la mise en œuvre de plus de 120 projets par le secteur privé dans la filière du palmier dattier à Drâa-Tafilalet et de près de 60 projets et interventions exécutés dans le cadre du pilier II du PMV qui vise le développement de l'agriculture solidaire.

M. Bousfoul a affirmé, dans le même sens, que la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole, baptisée "Génération Green 2020-2030", comprend un volet dédié à la filière du palmier dattier ayant pour objectif de consolider les acquis des dernières années et de réaliser de nouveaux objectifs plus ambitieux.

Ces objectifs sont focalisés, a-t-il expliqué, sur l'extension des superficies du palmier dattier, la mobilisation des ressources hydrauliques, la transformation, la commercialisation et l'exportation.

L'ancien directeur régional de l'Agriculture à Drâa-Tafilalet a indiqué que des interventions sont prévues aussi, dans ce cadre, au niveau des exploitations agricoles traditionnelles où les paliers dattiers non rentables seront remplacés par des variétés plus productives.

M. Bousfoul a mis l'accent sur l'importance des actions entreprises jusuqu'à présent pour promouvoir ce secteur et qui ont permis de dépasser l'objectif tracé par le PMV de planter 3 millions de pieds, dont 2,3 millions à Drâa-Tafilalet, fixé à fin 2019.

Ces actions ont permis aussi, a-t-il poursuivi, d'atteindre une production prévisionnelle de 130.000 tonnes de dattes au niveau de la région de Drâa-Tafilalet pour la campagne 2020-2021.

Il a fait savoir que la pandémie du nouveau Coronavirus a engendré quelques petites difficultés, au début de la campagne, en terme de commercialisation des dattes, à cause des préoccupations de certains agriculteurs qui ont vendu leur production directement dans les fermes.

M. Bousfoul a évoqué, par ailleurs, l'accompagnement des agriculteurs dans le cadre des associations, des coopératives et des GIE (Groupement d'Intérêt Economique) qui gèrent 19 unités de conditionnement et de stockage de dattes à Drâa-Tafilalet.

La sensibilisation des agriculteurs en la matière les a incité à solliciter de bénéficier de plus en plus des services de ces unités sui leur permettent de valoriser leur production et de l'écouler tout au long de l'année et non seulement durant la campagne agricole des dattes, a-t-il dit.

Le GIE "Dattes Oasis d'Aoufous", créé en 2012 par 9 coopératives et en comptant actuellement 24 regroupant 1.200 agriculteurs de la région d'Aoufous (Près d'Errachidia), est l'un des groupements actifs dans ce domaine à Drâa-Tafilalet.

Son président, Mohamed Boushaba, a indiqué à la MAP que cette unité a été créé grâce à des efforts importants du ministère de tutelle, des autorités locales, ainsi que de partenaires nationaux et étrangers.

Il a fait observer que les GIE actives dans la filière du palmier dattier ambitionnennent notamment de valoriser et d'améliorer l'image et la qualité des dattes marocaines, aussi bien sur le marché national qu'international.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.