Sénégal: Ecole sénégalaise - Mamadou Talla parle de la nécessité d'un climat social apaisé

27 Octobre 2020

L'atelier de préparation de la rentrée des classes s'est tenu hier, lundi, à Saly-Portudal, sous l'égide du Haut Conseil Du Dialogue Social(Hcds) en relation avec le ministère de l'Education Nationale et ses différentes directions, les syndicats d'enseignants et des membres de la société civile.

Le ministre Mamadou Talla a aussi rappelé les onze directives du Conseil présidentiel relatives aux conclusions des Assises de l'Education et de la Formation pour " Une Ecole pour Tous, Une Ecole de qualité et une Ecole viable, stable et pacifiée ".

Dans le lot des cinq priorités retenues pour le quinquennat, selon le ministre de l'Education Nationale, l'apaisement du climat social demeure la principale car conditionnant toutes les autres.

Par conséquent, il soutient qu"'aucune pédagogie, aucune réforme, aucun effort ni investissement ne peut être rentable si l'espace scolaire n'est pas apaisé".

Selon lui, le dialogue social est une nécessité mais aussi un moyen et une stratégie managériale de gestion et demeure pour le Sénégal, un cadre institutionnel de gouvernance. Il exige une implication de tous et à tous les niveaux.

Sa durabilité et son efficacité pour le ministre Mamadou Talla demandent la reconnaissance et l'acceptation des rôles et des responsabilités de chaque partie.

Et d'évoquer une affirmation du Chef de l'Etat : " l'avenir de l'Ecole interpelle la Nation, c'est ensemble que nous construirons l'Ecole de la République et de la Réussite".

Mamadou Talla, le ministre de l'Education Nationale a loué par ailleurs le rôle combien essentiel et important du Hcds dans la veille, l'alerte et la gestion des conflits.

Cela, selon ses propos, contribue à la pacification du secteur social et particulièrement de l'espace scolaire. La stabilité sociale demeure pour lui, à l'image des directives du président Macky Sall, "un préalable indispensable pour la réalisation d'un développement économique et social durable ".

A l'en croire, cette volonté politique dégagée explique les nombreuses initiatives prises dans le sens d'une systématisation du dialogue social comme un vecteur du développement socio-économique du Sénégal.

Les actes posés par l'Etat l'illustrent et leur énumération donne : une érection en 2013 d'un ministère en charge du dialogue social, la tenue en avril 2014 de la première conférence sociale sanctionnée par la signature d'un pacte national de stabilité sociale et émergence économique , la mutation en 2014 du Comité national du dialogue social en haut Conseil du dialogue social, la tenue en 2016 des élections de représentativité des centrales de travailleurs du secteur public de l'éducation et de la formation.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.