Sénégal: Chiffres inquiétants de l'immigration clandestine - 5 pirogues interceptées, 388 personnes secourues, 28 passeurs arrêtés en moins d'un mois

27 Octobre 2020

«Le Gouvernement a constaté avec regret la recrudescence de l'émigration clandestine par voie maritime. Entre le 07 et le 25 octobre 2020, (au total) 5 pirogues ont été interceptées par la Marine nationale appuyée par la Gardia civile espagnole et des piroguiers sénégalais. 388 personnes ont été secourues ».

Cette information est d'un communiqué reçu hier, lundi 26 octobre, du ministre porte-parole du gouvernement Ndèye Tické Ndiaye Diop. Par ailleurs, les opérations de sécurisation et de ratissage ont permis de mettre la main sur 28 présumés convoyeurs, indique toujours la note.

Dans le document, il est aussi indiqué que les opérations de surveillance en mer sont en train d'être menées avec des «moyens aériens et navals renforcés».

Mieux, signale-t-on, «une coordination est assurée en permanence pour prévenir les risques». «Le Président de la République, Macky Sall, dans le cadre de la coordination gouvernementale, a donné les instructions pour mutualiser les efforts et a lancé un appel aux populations à plus de vigilance et à la collaboration avec les Forces de défense et de sécurité pour préserver la vie des jeunes, tentés par l'émigration clandestine», fait remarquer aussi le communiqué.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.