Angola: Le Gouvernement veut des investissements dans la cybersécurité

Luanda — Le secrétaire d'État aux télécommunications et aux technologies de l'information, Mário de Oliveira, a exhorté mardi les entreprises angolaises à investir dans la cybersécurité, afin de prévenir les cyberattaques et les dommages à leurs structures.

Selon le responsable, qui s'exprimait lors de la séance d'ouverture du séminaire sur la cybersécurité en Angola, sous le haut de patronage de son portefeuille, avec l'utilisation accrue des technologies de l'information dans la vie quotidienne des entreprises, il est possible de prévenir les actions malveillantes pour éviter qu'elles ne soient la cible d'actes criminels.

Mário de Oliveira a déclaré que face à la pandémie de Covid-19, le monde des affaires angolais a enregistré une augmentation de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication, mais aussi une augmentation des cyberattaques, appelant ainsi les entreprises à investir sérieusement dans la cybersécurité.

"La vulnérabilité des entreprises angolaises est critique et nombre d'entre elles ne disposent pas d'employés et de techniciens formés pour identifier, classer, analyser et éviter les risques de cyberattaques", a-t-il souligné.

Pour Mário de Oliveira, 90% des cyberattaques enregistrées peuvent être évitées si les entreprises parient sur des mesures de cybersécurité fortes, notamment la création de mots de passe complexes et robustes, le changement régulier des mots de passe, la non-ouverture des e-mails d'origine inconnue, ainsi que d'éviter à accéder aux pages inconnues.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.