Guinée: Les autorités priés de diligenter les enquêtes pour faire la lumière sur les violences afin de traduire les auteurs en justice

Cellou D. Diallo
27 Octobre 2020

La mission diplomatique qualifiée de "préventive" exhorte les autorités guinéennes à lever le dispositif sécuritaire installé autour de la résidence du candidat de l'UFDG, M. Cellou Dalein Diallo, dans la perspective d'un dialogue inclusif. Avec une délégation composée de la CEDEAO, l'Union Africaine et l'ONU, la mission demande également aux autorités guinéennes de diligenter les enquêtes pour faire la lumière sur les violences afin de traduire les auteurs en justice.

Les autorités guinéennes sont invitées à lever le dispositif installé autour des locaux du parti du principal challenger d'Alpha Condé, suite à sa déclaration sur les résultats de l'élection présidentielle.

Cette requête est de la mission diplomatique conjointe que la CEDEAO, l'Union Africaine et l'ONU qui l'ont exprimée dans un communiqué daté du 27 octobre 2020.

Dans un tweet posté sur sa page dans l'après-midi de ce mardi, Cellou Dalein Diallo dément de fausses rumeurs qui font état de la levée du siège à mon domicile.

« Je démens formellement les rumeurs sur la levée du siège de mon domicile. Je suis séquestré à mon domicile, mon bureau & le siège du Parti sont toujours fermés & gardés par les forces de défense & de sécurité depuis une semaine par la seule volonté d'Alpha Condé ».

Dans le même document, la délégation dit avoir regretté les actes de violence postélectorale qui ont occasionné des pertes en vie humaines et des destructions de biens publics et privés. Elle exprime ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Elle affirme aussi avoir demandé aux autorités guinéennes de diligenter les enquêtes pour faire la lumière sur les violences afin de traduire les auteurs en justice.

Dans la même dynamique, elle confie avoir demandé aux autorités de faire en sorte que les forces de défense et de sécurité agissent avec retenue et professionnalisme dans la gestion des manifestations.

Dans la même dynamique, ces missionnaires de la paix ont encouragé toutes les parties prenantes à recourir aux institutions et dispositions légales et règlementaires pour résoudre tout différend résultant de l'élection présidentielle du 18 octobre 2020.

Ils encourage également les parties prenantes à s'inscrire résolument dans un dialogue inclusif pour renforcer la confiance.

La mission conjointe dit avoir assuré les autorités et les parties prenantes guinéennes de sa disponibilité à les accompagner pour le maintien de la paix et de la stabilité en Guinée.

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.