Guinée: La démocratie des balles perdues

27 Octobre 2020

Depuis plus d'une semaine, les tirs des forces de l'ordre ont franchi le cap de la répression dans les rues pour alarmer aussi les paisibles familles.

Le ton a été donné à Maleah, secteur du quartier Daka1, mercredi dernier quand une balle a volé sa vie et son innocence à Madiou Diallo gamin de trois ans dont la seule faute est de jouer dans la cour familiale, puis a suivi Saa Kamano nourrisson de 14 ans qu'une balle a touché à la cuisse à Thiagne secteur du quartier Tata 2.

Jeudi dernier, Tely Diallo venait juste d'achever ses ablutions quand une balle a perforé le toit et la structure de rangement de sa vaisselle lui causant une peur bleue, elle qui croyait que son petit fils de bas âge avait été touché au quartier Pounthioun.

Scénario quasi similaire pour Oury Diallo habitant du secteur Dombi au quartier Daka1, il se trouvait au salon quand une balle a frappé près du lit où se trouvaient sa femme et son fils.

Des cas similaires ont été enregistrés à Daka, Pounthioun, Taire avec chaque fois la dose de chance nécessaire juste pour avoir la vie sauve.

Cette situation vient prouver à suffisance que dans sa politique de répression, l'état frappé aveuglément et sème le deuil dans des familles qui dans la majeure partie des cas ne sont en rien des perturbateurs.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.