Maroc: Sektioui, brillante transition de la pelouse au banc

S.M le Roi félicite la Renaissance de Berkane suite à sa consécration en Coupe de la CAF

C'est avec brio que Tarik Sektioui a réalisé sa transition de joueur à entraîneur vainqueur à 43 ans de la Coupe de la Confédération avec la Renaissance de Berkane au détriment du club égyptien de Pyramids (1-0). L'ancien joueur a débuté sa carrière dansle championnat marocain puis en Europe, avant d'entamer une carrière d'entraîneur à sa retraite. Né à Fès, il a commencé à jouer au football au sein du club local Maghreb de Fès. Sektioui a ensuite rejoint la formation française de l'AJAuxerre, avant d'évoluer au sein de plusieurs clubs en Suisse, aux PaysBas et au Portugal, dont Neuchâtel Xamax, Willem II, AZ Alkmaar et le FC Porto. C'est avec ce dernier qu'il s'est fait un nom retentissant tant en Europe que chez lui.

Avec Porto, Sektioui était un joueur clé de l'équipe 2007-2008 qui a remporté le titre de Primeira Liga du Portugal,sousla direction de l'entraîneur Jesualdo Ferreira. Sektioui a également eu un moment inoubliable en phase de groupes de l'UEFA Champions League,marquant un somptueux but contre l'Olympique de Marseille, après avoir éliminé cinq défenseurs et dribblé le gardien de but. "Je suisfier et satisfait de ma carrière de joueur, car j'ai marqué beaucoup de buts inoubliables. Peut-être que le plus triste souvenir a été de manquer la Coupe du monde de la FIFA 1998 en France à cause d'une blessure.

Mais je suis satisfait. J'ai atteint la demi-finale de la Coupe de l'UEFA avec l'AZ Alkmaar, et j'ai remporté trois titres en Ligue portugaise et deux titres en Coupe du Portugal avec Porto », a déclaré Sektioui à CAFOnline.com Avec le Maroc, il a remporté la Coupe d'Afrique des jeunes 1997, disputé à Fès et Meknès, et a participé à la Coupe d'Afrique des nations au Ghana 2008. En 2011, il est rentré chez lui pour jouer pour son premier club, le Maghreb de Fès, où il a pris sa retraite. Sa riche expérience de 12 ans en tant que joueur professionnel en Europe a motivé Sektioui pour démarrer une carrière d'entraîneur.

Il a rapidement rejoint l'Académie MohammedVI, de football avant de diriger plusieurs clubs marocains. "En tant que joueur ayant évolué sous la direction de grands managers, j'ai toujours souhaité devenir entraîneur après ma retraite. Je veux servir le football marocain et partager mon expérience avec les jeunes footballeurs de mon pays.Quand j'ai été entraîneur à l'Académie, j'avais l'habitude de me lever à 5 heures du matin et de rentrer à la maison à 20 heures. La patience, l'engagement et le travail acharné ont toujours été mes principes », a t-il ajouté. Sektioui est devenu l'entraîneur de son club d'enfance du Maghreb de Fès en 2016, où il a réalisé un exploit en remportant la Coupe du Trône la même année alors que le club jouait en deuxième division. Il a dirigé avec succès le Wydad Fès et le Maghreb Tétouan, sauvant les deux équipes de la relégation.

A cette époque, il a rapidement attiré l'attention des responsables de la RS Berkane. "J'ai pris en charge la RS Berkane, finaliste de la Coupe de la Confédération de la CAF Total.C'était un défi de taille car je devais maintenir le haut niveau de l'équipe. Mais avec un travail acharné, des sacrifices et le soutien des officiels du club, nous avons fait un excellent travail jusqu'à présent". Il reste l'un des joueurs marocains les plus titrés qui a débuté dans un club local et joué dans les meilleures ligues européennes. Son expérience est désormais partagée avec de jeunes footballeurs, pour qui Sektioui est un exemple à suivre.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.