Ile Maurice: Vol d'oiseaux - Un deuxième receleur arrêté

C'est lui qui a fini en cage, pour une nuit... Une opération policière montée à Link Road, Arsenal, Bois-Marchand, ce mardi 27 octobre au matin, a permis aux hommes du Field Intelligence Office (FIO) de la division nord d'appréhender Joseph Benjamin Bernard, un entrepreneur de 47 ans.

Ils enquêtaient sur un vol d'oiseaux, à Calebasses, qui s'est produit samedi. Cet habitant de Solitude a restitué aux hommes du sergent Forod, trois cateaux qu'il avait acheté avec un récidiviste pour Rs 5 000.

La Criminal Investigation Division de Pamplemousses, dirigée par l'inspecteur Ramburrun, a été saisie de cette affaire après une plainte faite par un entrepreneur de 30 ans, habitant Calebasses, pour le vol de cinq oiseaux d'une valeur de Rs 175 000.

Durant la journée de lundi, les policiers du FIO se sont rendus au domicile du récidiviste Jean Christopher Henriette, un maçon de 37 ans. Interrogé, ce suspect n'a pas tardé à avouer sa culpabilité dans cette affaire. Il a incriminé les deux receleurs à qui il avait vendu respectivement deux et trois oiseaux pour la somme de Rs 5 000 chacun dans les deux cas.

Mohammad Ata Ullah Bhoyroo, 24 ans, propriétaire d'une animalerie à Plaine-Verte, a été arrêté peu après. Il a reconnu sa complicité dans cette affaire avant de restituer deux oiseaux d'Alexandrine.

Christopher Henriette et Ullah Bhoyroo, sur qui pèsent une accusation provisoire de vol et de recel respectivement, ont été traduits devant le tribunal de Pamplemousses lundi. Seul Ullah Bhoyroo a été libéré sous caution. Benjamin Bernard, qui a été présenté devant le même tribunal aujourd'hui, a obtenu la liberté conditionnelle.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.