Congo-Kinshasa: Insécurité à l'Est du Pays - Les rebelles de la CODECO/ALC ont attaqué Bunia

Depuis que les groupes armés réfractaires au désarmement osent défier et narguer le gouvernement dans la province de l'Ituri, ils n'avaient jamais osé s'attaquer à la ville de Bunia qui est devenue aussi la capitale de la Province de l'Ituri. C'est maintenant chose faite. Le Vendredi 23 octobre 2020, les milices de l'ALC/CODECO qui s'opposent au processus en cours ont essayé d'attaquer la périphérie Est de la ville, surplombée par les impressionnants Monts Bleus, cette chaine de montagnes qui séparent Bunia du Lac Albert tout proche, dans lesquels ces rebelles se sont repliés.

Les FARDC et les Forces Onusiennes en place ont vigoureusement répliqué à cette action téméraire du jeune Chef de Milice appelé Petit Loup de la Montagne qui entend suivre les exemples de prédécesseurs illustres qui sont Cobra Matata, Colonel Ndjabu, Kolingba et autres chefs de guerre dont les faits de guerre sont célébrés par des jeunes désœuvrés de l'Ituri, à qui aucune perspective économique en vue ne peut donner de l'espoir.

D'après le Porte-parole des FARDC, les quartiers périphériques de l'Est de Bunia appelé Ezekere et Gwala ont été sécurisés. Ces secteurs, quoique situés dans le secteur des Walendu Tatsi dans le territoire de Djugu étaient suffisamment proches de Bunia pour pouvoir menacer la quiétude des citoyens habitant sa périphérie Est. Ces secteurs ont été récupérés et sont maintenant sous contrôle des FARDC.

Le Général Yav Philémon, Commandant des FARDC a déclaré à ce propos : «nous informons que les menaces qui pesaient sur Nyamusoke, Fichama, Jojoko, Mbechi, Koga ... dans la plaine du lac Albert sont maintenant écartés. A ce jour, nous tenons à rassurer la population de Bunia et de ses environs que la situation de la partie Est de la ville est sous contrôle des forces de défense et de sécurité. Nous lui demandons sa parfaite collaboration afin de mettre une fois pour toutes hors d'état de nuire ces hors la loi et dénoncer tout criminel de ce groupe CODECO/ALC en débandade. Enfin, les FARDC encouragent les autres groupes de CODECO favorables au processus de paix qu'ils respectent cet acte d'engagement signé unilatéralement et d'éviter toutes manipulations.

Les confrères de Bunia avaient parlé d'une psychose qui avait gagné la ville depuis l'incursion, le 4 septembre dernier, des milices de CODECO sans tirer le moindre coup de feu, et de l'insécurité qui en avait résulté. Cantonnés à Ezekere, ces milices avaient créé un climat d'insécurité qui avaient provoqué un mouvement de la population habitant les quartiers Est de la ville. Ces habitants peuvent maintenant regagner leur domicile et dormir en paix parce que ces inciviques ont été dispersés et chercheraient un autre point de ralliement.

Les habitants de Bunia auraient voulu qu'une force spéciale soit mise sur pied avec pour mission de traquer ces Chefs de guerre en devenir avant qu'ils ne deviennent forts et plus nuisibles pour les mettre hors d'état de nuire.

Le Forces Onusiennes avaient prêté main forte aux FARD dans ces affrontements qui ont fait 21 morts côté milice et 2 soldats côté loyalistes et 4 blessés parmi les FARDC.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.