Maroc: L'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat

- Le Comité suédois de solidarité avec le peuple sahraoui a appelé le Conseil de sécurité à obliger le Maroc à fermer la brèche illégale dans le mur de la honte dans la région d'El-Guerguerat où des Sahraouis manifestent pour demander à la Minurso d'assumer sa responsabilité face aux violations marocaines.

Le Comité a souligné dans un communiqué, repris mardi par des médias sahraouis, que "le Maroc a de facto déplacé ses frontières légales internationalement reconnues vers le sud de 800 km pour inclure des territoires du Sahara occidental", exprimant à cet égard son soutien aux activistes sahraouis présents à El-Guerguerat pour exiger la fermeture de la brèche illégale qui contribue au trafic de drogue ainsi que les transferts de ressources naturelles pillées depuis les parties occupées du Sahara occidental.

Le président du Comité suédois de solidarité avec le peuple sahraoui, Jan Stromdahl, a exprimé sa "solidarité avec les Sahraouis" qui manifestent pour demander aux Nations unies d'organiser sans délai le référendum d'autodétermination et de fermer la brèche d'El Guerguarat créée par le Maroc en violation de l'accord de cessez-le-feu.

Dans une déclaration adressée au chef de mission de la MINURSO, Colin Stewart, les militants de la société civile sahraouie qui supervisent le camp de protestation, qui atteint son septième jour, ont affirmé que "le seul moyen d'arrêter la manifestation est de répondre à leurs demandes légitimes et de respecter les termes de l'accord de cessez-le-feu".

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.