Bénin: Saturnin Allagbé - De Chamois Niortais FC à Dijon FCO

Saturnin Allagbé, une évolution appréciable

Que ce soit pendant le mercato hivernal ou estival, tous les clubs de football mettent le nécessaire pour renforcer leurs équipes. On observe donc des départs et des arrivées de part et d'autre. Le mercato de Dijon FCO n'a pas du tout été calme. Après les nombreuses rumeurs qui le liaient au club, le jeune prodige Béninois Saturnin Allagbé a enfin rejoint le club. Le parcours du joueur n'a pas été des plus faciles. Sa force et sa détermination lui ont quand même permis aujourd'hui de se faire une place dans l'élite.

Les débuts de Saturnin Allagbé

Le nom complet du nouveau Dijonnais est Saturnin Allagbé Kassifa Owolabi. Il est né à Assaba, un village de la commune de Bantè dans le centre Bénin. Le parcours de Saturnin dans le monde du football commencera au centre de formation de Tanéka. Il bénéficiera ensuite des avantages du partenariat entre ce centre et l'ASPAC (Association Autonome du Port Autonome de Cotonou) et paraphe un contrat avec ce dernier club. Le joueur était excité, autant que peut l'être un joueur de jeu d'argent face à la roulette. D'ailleurs, si vous êtes un amateur de roulette, vous pourrez vous rendre sur https://roulette77.fr/simulateur-de-roulette pour essayer gratuitement les simulateurs de roulette.

Ses heures à l'ASPAC seront glorieuses, puisqu'il a remporté deux titres en 2010 et 2012 avec le club, et a été élu meilleur gardien. La 1ère sélection du joueur avec l'équipe nationale du Bénin a lieu en 2011.

Allagbé avec l'équipe nationale du Bénin

En se rendant à la CAN 2019 en Egypte, avec le Bénin en tant que deuxième gardien, Saturnin Allagbé ne se doutait pas que c'est un rêve qu'il allait y vivre. D'ailleurs, il n'a eu sa chance que de manière fortuite. Le gardien titulaire de l'équipe Fabien Farnolle se blesse en effet et ne peut plus continuer la compétition.

L'espoir de tout un peuple se tourne alors vers le jeune Béninois que beaucoup ne connaissaient pas encore jusque-là. À la fin du match, les avis étaient unanimes du côté des supporters : Allagbé doit continuer même si Farnolle revenait de blessure. Le jeune gardien reste quand même humble et n'hésite pas à dire haut et fort qu'il n'est que le second gardien et n'hésitera pas à laisser sa place en cas de retour du titulaire. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Le match de huitièmes de finale du Bénin face au Maroc marquera la consécration. Pendant ce match où le Maroc partait clairement comme favori, Saturnin fait de beaux arrêts et réussit à mener l'équipe jusqu'aux tirs aux buts. La beauté de l'épopée continuera, car Allagbé réussit à arrêter un tir au but, qualifiant ainsi son équipe pour la 1ère fois en quarts de finale de la CAN.

L'expérience européenne d'Allagbé

La première expérience d'Allagbé en Europe se déroulera à Bordeaux. Il s'agissait d'un essai qui ne fut pas vraiment concluant. Cependant, Allagbé assure qu'il s'agit de l'une des meilleures expériences de sa vie.

C'est en 2014 que le jeune béninois rejoint le Chamois Niortais FC en signant un contrat de 3 ans. Les débuts furent difficiles, mais il accepte de jouer avec l'équipe réserve. Choix payant, cette équipe devient champion de France amateur 2 et Allagbé fait partie des principaux acteurs de ce titre. Il deviendra alors peu à peu titulaire avec l'équipe professionnelle de Niort. À de nombreuses reprises, il fit des arrêts décisifs qui permettra au club de se maintenir en Ligue 2.

Après six années passées à Niort, le jeune prodige Béninois pense qu'il est temps d'essayer autre chose. Les rumeurs du mercato commençaient à l'envoyer vers Dijon Football Côte-d'Or. Après quelques semaines de tractations, un accord fut trouvé entre les clubs. Allagbé signe donc son contrat avec Dijon le 02 octobre 2020 plus de détails ici. Il vient pour remplacer Alfred Gommis qui a rejoint Rennes. Avec cette signature, Allagbe devient le 1er gardien Béninois à évoluer en Ligue 1.

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.