Sénégal: Tourisme - Shula Ndiaye mise sur la culture pour "vendre" la destination Sénégal

Saly-Portudal (Mbour) — L'artiste-chanteuse sénégalaise Shula Ndiaye, s'est engagée à contribuer à la relance du tourisme sénégalais par la promotion de la destination Sénégal à travers la culture en général et la musique en particulier.

De son vrai nom Ramatoulaye Ndiaye, la musicienne née à Rufisque a pris cet engagement mardi à Saly-Portudal, lors du lancement officiel de la sixième édition de sa tournée dénommée "Shula acoustic tour digital-01" (SAT), qui va se dérouler d'octobre 2020 à octobre 2021.

Cet évènement culturel dénommé aussi "Jammi reew" (concorde nationale, en wolof) se veut "citoyen et participatif", et va allier spectacle musical et débats sur le thème "Paix et développement local : quelle mission pour les femmes et les jeunes".

Shula Ndiaye annonce que dans chacune des localités où elle se rendra dans le cadre de sa tournée, un thème sera décliné en lien avec les spécificités locales.

Pour Saly-Portudal qui a servi de cadre pour le lancement de la tournée de la chanteuse, le thème "Spécificités de Saly, relance du tourisme dans le contexte Covid-19" a été retenu.

"J'ai besoin de redécouvrir mon pays, le Sénégal. Dieu sait que les potentialités y sont nombreuses, notamment dans le domaine du patrimoine culturel. Nous allons culturellement et artistiquement contribuer à valoriser notre potentialité touristique pour la relance de ce secteur d'activité", a-t-elle notamment fait valoir.

La spécialiste de l'afro-folk acoustique clame également son ambition de promouvoir le "made in Sénégal" en contribuant à vulgariser des produits locaux.

"La relance du tourisme sénégalais est nécessaire, économiquement. Pour y arriver, outre la nécessité de diversifier notre offre touristique, il nous faut aussi valoriser nos acquis sur le plan culturel. Pour ça, il va falloir s'approprier nos valeurs culturelles, s'enraciner avant de s'ouvrir vers d'autres cultures", a insisté Shula Ndiaye.

Elle considère qu'il faut "préserver" la dimension avant-gardiste de l'art, affirmant que sa tournée prévue pour un an, sera basée sur "une nouvelle approche" de la notion de la culture axée sur un modèle de développement socio-culturel, qui prend en compte le développement des sociétés contemporaines, "dans une démarche non aliénante" et qui soit en phase avec "une modernité bien comprise et enrichissante".

"Nous comptons mettre notre art au service de la transformation sociale en nous appuyant sur la musique comme véhicule de la conscience historique et vecteur de messages progressistes", a-t-elle fait savoir.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.