Madagascar: Blanchissement de Capitaux - Soupçons sur des opérations d'achat immobilier

Le processus et les techniques de blanchiment de capitaux sont détectés dans l'achat immobilier et les opérations y afférentes. Le caractère illicite des infractions financières est dissimulé dans certaines activités courantes. C'est ce qu'a expliqué Rabemanisa Andrianantenaina, directeur des Études et stratégie au sein du Samifin lors de l'atelier organisé par le Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l'État de droit (HCDDED) à Ampefiloha, hier.

« Les fonds ou actifs qui circulent dans ces activités font l'objet d'une série de déplacements ou de conversions pour masquer le caractère illicite de leur provenance ou de leur destination. Cela, afin de dissimuler les sources par la multiplication des opérations financières sous formes de transfert, l'ouverture de compte fictif ou la création de société écran », indique le SAMIFIN. C'est ainsi que l'enquête sur le blanchiment d'argent requiert du temps et un long processus.

Plusieurs secteurs peuvent être touchés par le blanchiment de capitaux selon le constat du SAMIFIN. La circulation des fonds illégaux se présente sous des formes multiples, entre autres, les jeux en casino et le prêt. Les conséquences peuvent porter atteinte aux systèmes financiers nationaux.

Madagascar a multiplié les efforts contre la corruption. Il en est de même pour la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement des terroristes. De nouveaux textes sont entrés en vigueur en 2019 dont l'objectif tend à soutenir les institutions concernées. Dans le but d'accéder au développement durable, la mise en place des mécanismes visant à redorer l'image de Madagascar contribue à avoir des meilleurs résultats.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.