Cameroun: Littoral - Le Conseil électoral en supervision

Suivi de l'état des préparatifs des régionales, échanges avec candidats et électeurs du Wouri sur les spécificités de ce scrutin au menu d'une rencontre lundi à Douala.

Faire un état des lieux du niveau d'avancement des préparatifs en vue de l'élection des conseillers régionaux du 6 décembre 2020. C'est le premier objectif de la descente sur le terrain de deux membres du Conseil électoral d'Elections Cameroon (Elecam) dans la région du Littoral. Le département du Wouri, première étape de cette tournée, a reçu Dorothy Njeuma et Pierre Titi Nwel, en charge pour l'occasion de la supervision dans la région.

Dorothy Njeuma a fait savoir que cette rencontre était importante dans la mesure où elle visait à partager les informations sur les modalités pratiques du scrutin du 6 décembre avec les candidats et les électeurs. Parlant des préparatifs dans le Wouri, Georges Désiré Dibongue, le délégué départemental d'Elecam, a fait savoir que les listes définitives sont en cours de finalisation. Le matériel électoral est également prêt, à en croire ce responsable qui a annoncé que le Wouri avait enregistré 345 électeurs, 267 conseillers municipaux et 78 représentants du commandement traditionnel. Le Wouri comptera quatre bureaux de vote : un pour le commandement traditionnel et trois pour les délégués de département. Tous ces bureaux de vote seront logés au lycée Joss à Bonanjo (Douala I).

Pierre Titi Nwel a quant à lui entretenu les représentants du commandement traditionnel sur les spécificités de cette élection en lien avec leur statut. « Contrairement à la stabilité de la domination traditionnelle, les conseillers régionaux issus du commandement traditionnel sont élus pour un mandat de cinq ans et sont rééligibles », dira-t-il, relevant tout de même qu'en cas de non réélection, les concernés « conservent leur qualité et dignité de chef traditionnel ». Pierre Titi Nwel va en outre rappeler que les membres du commandement traditionnel aux élections ne tiennent pas leur mandat de leurs sujets, bien qu'ils soient élus par leurs pairs.

« Cette délicatesse les met à l'abri de toute humiliation. Il n'y a pas d'interruption, mais plutôt une continuation linéaire du rôle qu'ils jouent de la part de la volonté des ancêtres auprès des populations », a-t-il soutenu.La descente des membres du Conseil électoral va se poursuivre jusqu'au 29 octobre prochain. La délégation se rendra respectivement dans la Sanaga-maritime, le Moungo et le Nkam.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.