Mali: Vacciner les enfants contre la rougeole à Tombouctou

communiqué de presse

Depuis le mois de février, plusieurs cas de rougeole ont été recensés dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali. En réponse, Médecins Sans Frontières lançait le 31 août dernier, en collaboration avec le ministère de la Santé malien, une campagne de vaccination contre la maladie. L'objectif : vacciner plus de 60 000 enfants, âgés de 6 mois à 14 ans.

Des enfants jouent devant la mosquée Djingareyber de Tombouctou. Après que quelques patients atteints de rougeole ont été enregistrés en février, une épidémie se propage dès le mois de mars dans la région de Tombouctou, menaçant de nombreux enfants.

MSF et les autorités sanitaires locales décident alors de mener une campagne de vaccination contre la rougeole, ciblant 12 aires de santé dans le nord du pays. Certaines n'étaient accessibles qu'en traversant le fleuve Niger. « Parfois, il faut une heure et demie de pirogue pour accéder à une zone, explique Tuo Songoufolo, référent médical MSF. Les communautés ont tendance à être dispersées, pour des questions de pâturages ou de cultures. »

Même si la campagne coïncide avec le début de la saison des pluies, cela n'empêche pas les mères de venir dans les centres de santé communautaires pour y faire vacciner leurs enfants.

Une mère vient faire vacciner ses enfants contre la rougeole sur le site dédié de l'aire de santé de Bourem Inaly, l'une des plus difficiles d'accès dans la région. La campagne a lieu dans 12 des 19 aires de santé de Tombouctou, de début septembre à fin octobre.

Les enfants de 6 mois à 14 ans sont les plus touchés par la rougeole et 75 % d'entre eux ont moins de 5 ans. Les symptômes (fièvre, éruptions cutanées, nez qui coule, toux, conjonctivite) apparaissent environ dix jours après avoir été exposé à la maladie. Quand ces symptômes sont combinés à la malnutrition ou au paludisme, leurs effets peuvent être dévastateurs.

« À cause de l'insécurité et des déplacements de populations, les couvertures vaccinales dans la région sont quasiment inexistantes depuis des années, ce qui rend importante la proportion de personnes susceptibles de contracter la rougeole », explique René Colgo, chef de mission MSF au Mali.

Sur certains sites, comme ici dans le village de Tassakane, la campagne de vaccination nécessite de réquisitionner des salles de classe.

Chaque jour et dans chaque site, les agents de santé de MSF et du ministère de la Santé ont vacciné environ 300 enfants. Ainsi, près de 50 000 enfants ont été immunisés contre la rougeole pendant la campagne.

A La Une: Aide et Assistance

Plus de: MSF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.