Angola: Kwenda profite à 30 mille ménages

Luanda — Quatre mois après son lancement, 30 mille ménages dans cinq municipalités du pays bénéficient de 25 mille kwanzas, par trimestre, dans le cadre de transferts sociaux en espèces, a annoncé mardi le directeur du Fonds d'appui social (FAS), Belarmino Jelembi.

Invité au programme Grande Intrevista de la Télévision Publique d'Angola (TPA), le responsable a fait savoir qu'il est prévu, en novembre, l'enregistrement de sept mille familles par jour.

L'objectif de l'Exécutif est d'enregistrer 300 000 ménages d'ici la fin décembre.

À cet effet, la mobilisation de 1 000 agents communautaires (Adeco) devrait accélérer le processus d'enregistrement porte à porte, ce qui, à son avis, suscite davantage la confiance dans les familles.

Selon le responsable, tout au long de la phase pilote, des indicateurs indiquent que la plupart des familles utilisent ces valeurs pour des besoins de base tels que l'achat d'huile, de sel et autres.

Il considère illusoire de penser que Kwenda résoudra tous les problèmes des communautés, soulignant la nécessité de trouver d'autres mécanismes.

Pour Belarmino Jelembi, le programme demande de la persévérance, de la fermeté et du bon sens, basé sur la discipline, la parcimonie et la transparence dans l'utilisation de la chose publique.

Le programme, qui devrait bénéficier à un million608 familles à travers le pays, dispose d'un financement global de 420 millions USD (320 alloués par la Banque mondiale et 100 millions par l'Exécutif).

Il comprend quatre volets: le renforcement de la municipalisation de l'action sociale, à travers la création et le fonctionnement de Centres d'action sociale intégrés (CASI), le renforcement du Registre social unique, les transferts monétaires et l'inclusion productive.

Le projet vise à renforcer le système de protection sociale mis en œuvre par l'Exécutif angolais et a initialement sélectionné les municipalités d'Ombanja, dans la province de Cunene, Cambundi Katembo (Malanje), Cuito Cuanavale (Cuando Cubando) et Caculo (Huíla) et Nzeto (Zaire).

Les bénéficiaires ont droit à un revenu mensuel de 8 500 kwanzas, au taux de 25 500 kwanzas par trimestre.

L'intention du Gouvernement est d'atténuer l'impact de la pauvreté, d'augmenter l'autonomie et les conditions socio-économiques des familles en situation de vulnérabilité.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.