Cote d'Ivoire: Désobéissance civile - L'Udcy se joint au peuple souverain de Côte d'Ivoire

L'Union démocratique et citoyenne (Udcy), par la voix de son secrétaire national chargé du Budget et du patrimoine, porte-parole de l'Udcy de Mel Eg Théodore, Serge Emile Aléba, a annoncé que son parti, conformément à la volonté de la grande majorité des militants, a décidé de se joindre à l'opposition ivoirienne dans le cadre de l'exécution de son mot d'ordre de désobéissance civile et dire non au troisième mandat de Ouattara.

C'était à l'occasion de la conférence de presse qu'il a animée hier mardi 27 octobre 2020, à Yopougon. « La Constitution, faut-il le rappeler, porte les valeurs et la dignité d'une nation. C'est pourquoi sa protection et sa défense demeurent, avant tout, des actes civiques, des actes patriotiques. C'est aussi pour le peuple le refus de se laisser vaincre et soumettre. Toute attitude contraire n'est rien d'autre que de la trahison et mérite le retrait systématique de la confiance…

En tant que membre du Conseil de présidence de l'Udcy, il nous fallait prendre nos responsabilités et engager l'Udcy aux côtés du peuple en lutte. Nous voulons donc réaffirmer l'engagement de l'Udcy à œuvrer aux côtés des forces du progrès pour que se mette en place un processus électoral inclusif, équitable, transparent et consensuel, gage d'une élection apaisée et crédible » a-t-il déclaré avant de sonner la mobilisation de ses camarades.

« Nous allons donc demander à tous les militants de s'associer, sur toute l'étendue du territoire national, à toutes les initiatives pacifiques et légales en cours en ce moment visant à s'opposer au troisième mandat anticonstitutionnel de l'actuel président de la République » a-t-il soutenu en annonçant la mise en place d'une équipe à cet effet. Avant cela, le conférencier a accusé le président de son parti de rouler pour le régime, au mépris des instances et des textes dudit parti politique.

Pour cela, il dit ne plus le reconnaître comme président de l'Udcy. « M. Gnanzi a été élu pour préserver nos valeurs. Dès l'instant où il n'est plus capable de préserver ces aspirations, il ne mérite plus d'être celui qui parle en notre nom. C'est pourquoi, les militants de l'Udcy, sur toute l'étendue du territoire national, ont décidé de soustraire notre confiance à M.Gnanzi et de ne plus le reconnaitre comme celui qui doit porter la parole de l'Udcy » a-t-il conclu en présence de Mathurin N'guessan, secrétaire national à l'implantation et à la vie du parti, d'Eric Zadi, secrétaire national à la Promotion des cadres, Pacôme Iritié, secrétaire national chargé de la Formation de l'Udcy.

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.