Algérie: Annaba - Nécessité de relancer l'activité de l'Entreprise GTH pour préserver les emplois et les moyens de production

Annaba — Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki a affirmé, mardi à Annaba, que la réhabilitation et la relance de l'activité de l'Entreprise nationale de réalisation générale des travaux hydrauliques (GTH) à Annaba "est impérative pour préserver les emplois et les moyens de production".

Lors de sa rencontre avec les travailleurs de GTH, cadres dirigeants et partenaire social, organisée au siège de ladite entreprise dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya, M. Berraki a indiqué que l'entreprise GTH, qui emploie 1800 travailleurs et dispose de matériels, de moyens de travail et de l'expertise technique dans le domaine des grands travaux hydrauliques lui "permettent de relancer et de revaloriser son activité".

Le ministre a appelé les cadres dirigeants et les travailleurs de l'Entreprise à répondre au programme de réhabilitation de l'entreprise à travers le strict respect des principes de la gestion et du management à l'effet d'alléger les charges de l'Entreprise, indiquant que les pouvoirs publics "ne ménageront aucun effort pour assurer l'accompagnement technique et le soutien financier nécessaire à son profit".

Il a mis l'accent sur l'importance de tabler sur les projets à rentabilité économique pour éviter les erreurs du passé et redémarrer effectivement dans l'activité.

L'Entreprise nationale GTH souffre depuis des mois de l'absence de plans de charge, une situation qui a paralysé ses activités de réalisation et causé un cumul de ses dettes à tel point qu'elle est incapable de couvrir régulièrement les salaires des travailleurs, selon les explications présentées lors de cette rencontre au sujet de la situation de l'Entreprise.

Lors de sa visite dans la wilaya d'Annaba, le ministre des Ressources en eau s'est enquis du projet du barrage contre les inondations en cours de réalisation dans la région de Bouhdid (Annaba), d'une capacité de 750.000m3.

Inspectant les travaux de réalisation de ce projet structuré visant à mettre la wilaya d'Annaba et les régions adjacentes à l'abri d'un risque d'inondations, le ministre a mis l'accent sur l'impérative exploitation des eaux du barrage contre les feux de forêts et ce à travers la conclusion de convention avec le dispositif de la Protection civile, outre le renforcement de l'approvisionnement en eau potable au profit des habitants des régions adjacentes.

Il a donné, en outre, des instructions relatives à l'exploitation des espaces adjacents au barrage qui sera réceptionné au mois de mai 2020 et ce dans l'objectif de créer des activités de divertissement et de loisirs gérées par des entreprises de jeunes.

Le ministre a reçu également des explications sur les projets devant garantir l'approvisionnement en eau potable au profit de la wilaya d'Annaba et le développement du système de distribution, relevant les efforts de son secteur pour fournir l'eau potable et améliorer son système de distribution à travers les différentes communes.

M. Berraki devra poursuivre sa visite dans cette la wilaya, demain mercredi, avec au programme une rencontre avec les représentants de la société civile au Palais de la Culture Mohamed Boudiaf qui s'inscrit dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d'amendement constitutionnel, soumis au référendum, le 1er novembre prochain.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.