Afrique: Le PNUE lance un voyage virtuel à travers trois écosystèmes forestiers emblématiques

communiqué de presse

La pandémie de COVID-19 a peut-être bouleversé vos projets de vacances cette année. Mais vous pouvez toujours traverser certains des paysages les plus emblématiques du monde dans un nouveau voyage en ligne lancé par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

Une nouvelle page web interactive permet aux internautes d'explorer trois écosystèmes forestiers riches en vie sauvage : l'écosystème Leuser en Indonésie, le Kayah-Karen en Thaïlande et au Myanmar, et le Gran Chaco, qui traverse l'Argentine, la Bolivie, le Brésil et le Paraguay.

Par le biais de vidéos, d'essais photo et de quiz, le site web offre un regard intime sur les plantes et les animaux qui vivent dans ces forêts.

"Le site est conçu pour sensibiliser à la myriade de menaces qui pèsent sur les forêts, de l'exploitation forestière à l'agriculture", explique Susan Gardner, directrice de la Division des écosystèmes du PNUE. "Alors que notre soif de ressources naturelles s'accroît, nous exerçons une pression accrue sur les forêts du monde, qui sont en fait des écosystèmes très délicats. En mettant en évidence la façon dont les forêts profitent à la fois aux animaux et aux hommes, nous espérons contribuer à leur préservation pour les générations à venir".

Les forêts couvrent un tiers de la surface de la Terre et abritent la moitié des animaux et des plantes terrestres. En plus d'être un refuge pour la faune, elles produisent de l'oxygène, purifient l'eau et emprisonnent le dioxyde de carbone qui, autrement, inonderait l'atmosphère et provoquerait le réchauffement climatique.

Chaque année, le monde perd 4,7 millions d'hectares de forêts, soit une superficie supérieure à celle du Danemark. Beaucoup de ces arbres sont abattus pour faire place à des élevages de bétail, des plantations de palmiers et des champs de soja.

"Alors que notre soif de ressources naturelles s'accroît, nous exerçons une pression accrue sur les forêts du monde, qui sont en fait des écosystèmes très délicats".

Susan Gardner, Division des écosystèmes, PNUE

Les nouveaux voyages numériques soulignent comment les forêts font vivre les animaux et les êtres humains. Par exemple, le Leuser, une étendue de 2,6 millions d'hectares de forêt de plaine sur l'île indonésienne de Sumatra, est l'un des endroits les plus riches en biodiversité de la planète, où vivent des animaux aussi divers que les rhinocéros, les orangs-outans et les tigres. Ses chaînes de montagnes orientales abritent à elles seules près de 6 millions de personnes.

"La perte des forêts n'est pas seulement néfaste pour les animaux", affirme M. Gardner. "Dans de nombreux endroits, la déforestation entraine des privations pour les personnes et beaucoup d'entre elles sont déjà pauvres et marginalisés, en manque de nourriture, d'emplois et d'opportunités de mieux vivre".

La nouvelle page web interactive s'inscrit dans le cadre de la campagne "Wild for Life", un effort mondial, mené par le PNUE, pour sensibiliser aux menaces qui pèsent sur les animaux sauvages. Elle fait partie d'une série de voyages en ligne. D'autres explorent les savanes, les récifs coralliens et les tourbières.

A La Une: Développement Durable

Plus de: UNEP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.